The Callisto Protocol est un survival horor édité par Krafton et développé par Striking Distance Studios. Il s’agit ici du premier jeu développé par ce studio créé en 2019, mais qui est composé notamment de vétéran de l’industrie du jeu vidéo ayant notamment œuvré à la création de jeux comme Dead Space, plusieurs Call of Duty ou le parrain. Des jeux qui ont été reconnus pour leur expérience narrative.

De plus, le projet se voit alloué un budget de AAA. Les moyens et les personnes en charge du développement de The Callisto Protocol en ont fait un des jeux les plus attendus de cette fin d’année 2022. Nous allons voir si le jeu est à la hauteur de l’attente des joueurs.

Fiche du jeu The Callisto Protocol

  Edité par Krafton   PEGI 18
  Développé par Striking Distance Studios   Fourni par l’éditeur Oui
  Date de sortie 02 décembre 2022   Testé sur PS5
  Plateformes  Playstation/Xbox/PC   Style Survival Horror/Action

Une technique quasi parfaite

Comme à l’accoutumé, intéressons-nous en premier lieu à l’aspect technique du jeu. Il propose, comme c’est presque la norme aujourd’hui, un mode graphisme (vendu pour 30 fps) ainsi qu’un mode performance pour du 60 fps. Le premier comportera plus d’effets visuels tandis que le second offrira plus de fluidité. Malheureusement, comme sur la plupart des jeux récents (j’ai en tête The Witcher 3 ou Saints Row), le mode graphisme n’est presque utilisable que pour admirer les panoramas lointain sans mouvement. Et dès que l’on commence à faire pivoter la caméra, les problèmes arrivent, les textures bavent et l’expérience devient tout de suite compliquée. Il est bien possible que ça soit le mal de cette génération finalement. Nous allons opter encore une fois pour le mode performance, qui pour le coup est très stable.

Et malgré la perte d’effets graphiques, le jeu reste d’une beauté incroyable, que l’on n’a jamais vue dans un survival horror. La modélisation des personnages, des ennemis, des animations faciales et du détail apporté aux textures sont bluffant. Les effets sur les flammes, la météo, la neige paraissent presque réels. On sent ici que les moyens ont été mis en œuvre pour réaliser quelque chose de très solide techniquement.

A lire aussi :
Découvrez mon avis sur EA FC 24 sur PS5!

A noter qu’il n’y a pas de réels chargements durant le jeu. Une astuce de level design est omniprésente dans le jeu pour gérer cet aspect. Nous avons à faire à des sas de décontaminations, des couloirs très long, ou des dialogues sont présents afin de permettre de charger la suite du jeu. C’est une astuce intelligente qui permet de conserver un bon rythme de jeu.

De quoi parlons-nous ?

The Callisto Protocol se déroule en 2320, dans un univers ou l’humanité s’est dispersée dans tout le système solaire. Le jeu met en scène Jacob Lee, alors pilote d’un vaisseau cargo pour le compte de l’United Jupiter Company. Son vaisseau se retrouve abordé par une milice rebelle menée par Dani Nakamura cherchant à empêcher les recherches sombres de cette Jupiter Company. A la suite de cet affrontement, le vaisseau va s’écraser sur Callisto, une lune de Jupiter. Jacob et Dani vont alors se retrouver emprisonnés dans une prison de haute sécurité.

Après un long processus d’incarcération qui verra notre personnage se faire greffer d’une puce. Le but sera donc de s’échapper dans un premier temps de cette prison, puis de cette lune. Pour ce faire, nous allons croiser le chemin de plusieurs compagnons de route. Mais nous serons également confrontés à une maladie qui a pour effet de transformer les gardiens de la prison ainsi que les prisonniers en nécro-morphe. Dans ce même temps, l’unité de sécurité de la prison va déployer ses robots d’élites pour tenter de maintenir l’ordre dans la prison.

Manette en main, le hic

Dans les premières heures du jeu, nous prenons plaisir à évoluer dans un décor magnifique (pour le genre j’entends), nous récupérons au fur et à mesure que la partie tuto avance, de l’équipement qui fait monter en puissance notre personnage. Les combats sont brutaux, et le gore est ultra présent, notre héros va d’ailleurs salement se faire refaire le portrait un paquet de fois.

A lire aussi :
Immortals of Aveum - Découvrez mon avis du jeu sur PS5!

Cependant, passé deux heures de jeu, nous allons nous rendre compte que les affrontements vont consister à esquiver un coup à gauche, un coup à droite, avant d’enchainer à la matraque en contre-attaque, avant de mettre une balle quand le marqueur apparait. Et ce schéma va se répéter jusqu’à la quasi fin du jeu, quelle que soit la variété du monstre qui va se présenter devant nous.

De plus, nous sommes maintenant en 2023, et il faut que les jeux puissent être terminés par 100% des joueurs. De nombreuses options d’accessibilité ont été mise en place et c’est une bonne chose puisqu’elles sont activables ou non selon les joueurs. Il y a par contre beaucoup trop de checkpoint dans le jeu, après chaque monstre, le jeu sauvegarde, et on y perd ici tout le coté survival. Nous n’avons à aucun moment dans ce jeu, une quelconque peur de mourir. Le jeu se résume vite à un enchainement de combat répétitifs gore et sans pression. A l’heure où j’écris ces lignes, le new game + vient de faire son apparition, mais il se déroule dans les mêmes conditions, il manque là un mode permadeath, complet ou fractionné du jeu. En gardant les mêmes éléments techniques, on pourrait récupérer cette « peur de mourir », caractéristique principale de ce genre de jeu.

On regrettera également, l’absence de variété dans le gameplay hors combat. Nous évoluons dans une succession de couloir, ou certes les décors varient, et le bestiaire s’étoffe. Mais il manque de puzzle, ou de phase où le gameplay varie afin de casser cette monotonie.

A lire aussi :
Découvrez mon avis sur Avatar : Frontiers of Pandora sur PS5!

L’œil du chasseur sur The Callisto Protocol

La chasse aux trophées dans The Callisto Protocol va se montrer plutôt rapide, puisque la liste fournie ne contient que 27 trophées. La plupart d’entre eux sont liées à la progression dans l’histoire, qu’il faudra au passage terminer dans la difficulté la plus haute « Sécurité maximum ».

Il faudra également y retrouver les 43 collectibles disséminés dans tous le jeu, qui permettront d’en apprendre un peu plus sur l’histoire funeste de l’équipage. Puis quelques actions spécifiques à réaliser viendront compléter cette liste de trophée.

L’aventure se révèlera plutôt courte puisqu’une dizaine d’heures suffiront à obtenir l’ensemble des trophées en jouant en difficulté difficile dès le début. En répartissant l’aventure sur deux parties, pour se simplifier la tâche, il faudra compter entre 15 et 20 heures de jeu.

The Callisto Protocol – Découvrez mon avis du jeu sur PS5!
Mon Avis
The Callisto Protocol nourrissait de grandes attentes en cette fin d'année 2022. Les différentes présentations du jeu avait souligné le fait qu'il était développé par une partie des personnes à l'origine de l'iconique Dead Space. On ne peut pas leur reprocher d'avoir tenté une expérience de jeu différente, on se retrouve avec un jeu absolument magnifique, mais malheureusement trahi par l'absence de peur qu'il peut produire et un sentiment de répétitivité qui s'installe progressivement pour ne plus jamais partir. On se retrouve finalement avec un jeu gore, mais qui n'offre pas grand-chose de plus. Ce qui est vraiment dommage vu les moyens mis en œuvre dans ce projet.
Note des lecteurs2 Notes
7.6
Les Plus
Un rendu technique de très grande qualité
Du gore en toute circonstance
Des combats toniques ...
A revoir
... Mais qui peuvent devenir brouillon contre plusieurs ennemis
Un gameplay finalement très répétitif
Un sentiment de peur pour sa survie quasiemment absent
Une durée de vie plutôt courte (10h)
6.5
Mon ressenti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.