Annoncé déjà lors de l’E3 2016, Death Stranding fait parti de ces gros hits qui laissent présager un renouveau dans le monde du jeu vidéo. Au fil des annonces et des teasers, nous avions déjà l’impression d’avoir à faire à un OVNI. Qu’en reste-t-il après quelques heures de test ?

Fiche technique – Death Stranding

  • Date de sortie : 8 novembre 2019
  • Style : Action aventure
  • Classement ESRB/PEGI : E/PEGI 18
  • Développeur :Kojima Production
  • Éditeur : Sony Interactive Entertainement
  • Langue d’exploitation : Texte en français, voix en français (possibilité VOSTFR)
  • Testé sur PS4 Pro
  • Prix lors du test : 54,99 €
  • Version officielle téléchargée et fournie par l’éditeur

L’histoire de Death Stranding

Synopsis

Nous incarnons Sam Porter Bridges, un livreur pas comme les autres. Après, le Death Stranding, un événement apocalyptique, la population humaine a été considérablement réduite. La plupart des liens qui unissent nos sociétés actuelles n’existent plus. Pour couronner le tout, depuis cet événement, d’étranges formes spectrales nommés les “échoués” traquent les humains provoquant de nouvelles catastrophes nommées “néantisations”. Sam, un peu malgré lui, va être impliqué dans une mission qui consistera à rétablir les connexions “chirales” entre les différentes villes bunkers de l’est à l’ouest de ce qu’il reste des Etats Unis.

Notre avis sur le scénario de Death Stranding

Comme souvent avec les jeux d’Hideo Kojima, le joueur est plongé dans un monde particulièrement étrange. Notre personnage doit composer avec d’étranges phénomènes soulevant un grand nombre de questions.

Progressivement, nous découvrons quels sont les dits phénomènes sans pour autant connaître leurs origines. Qu’est ce que le Death Stranding ? Que s’est il passé pour que les Etats Unis se retrouvent dans une telle situation ? Qu’est ce que le Dooms ?

ImageDeathStranding045-1024x576 Mon avis sur Death Stranding - un nouveau genre ?

Ce système narratif permet donc de tenir le joueur en haleine et nous incite à poursuivre l’aventure pour en apprendre plus. Le tout est solidement construit et donne un background cohérent. Le lore n’en reste pas moins en reste puisque chaque personnage, chaque évenement est pensé, construit et l’on découvre par la suite la sublime maîtrise scénaristique de Kojima Production.

Death Stranding : Le jeu

Graphismes et Ambiance

J’aimerai vous parler en premier lieu de l’univers de Death Stranding. Celui ci a été conçu avec l’aide du moteur graphique “Decima” ayant servi pour Horizon Zero Dawn notamment. Les décors sont bien réalisés, dans un style SF assez épuré mais tout de même attrayant. Les zones sauvages sont plutôt basiques et la végétation peu présente selon les zones mais whaou ! Quelle claque !

A lire aussi :
Mon avis sur Ghost Recon Breakpoint - Survivez comme un Ghost

Au delà des aspects techniques parfaitement maitrisés, nous sommes confrontés ici à une oeuvre artistique torturée. Si la plupart des moments, Sam se retrouve seul à voyager d’un site à un autre, certains plans, certaines mises en scène sont tout simplement contemplatifs. Le joueur que nous sommes prend un réel plaisir à admirer cette construction scénique avec des sentiments différents.

Que serait Death Stranding sans la bande son qui nous accompagne dans ce voyage post apocalyptique ?! Nous sommes littéralement bercé par des sons troublants. Alternant des phases calmes d’autres plus angoissantes, vous prendrez également plaisir à entendre quelques mélodies sympathiques.

ImageDeathStranding029-1024x576 Mon avis sur Death Stranding - un nouveau genre ?

Petit bonus, vous avez accès à une playlist assez conséquente avec des artistes comme Labyrinth, Alan Walker, Khalid et CHVRCHES. Personnellement, j’ai eu un réel coup de coeur pour Low Roar que je ne connaissais pas et qui selon moi incarne parfaitement les sentiments que l’on éprouve en jouant à Death Stranding. Bref, si vous ne savez plus quoi écouter, laissez vous tenter par la bande son.

ImageDeathStranding044-1024x576 Mon avis sur Death Stranding - un nouveau genre ?

Gameplay de Death Stranding

Death Stranding est le genre d’oeuvre vidéoludique qui frustre certains joueurs au plus au point. Artistiquement, c’est un chef d’oeuvre, une perle dans l’univers du jeu aujourd’hui. Lorsque la plupart des sorties ne laissent que peu de place à l’innovation ou à la surprise, Death Stranding détonne ! Concernant le gameplay, on est proche d’une purge ! C’est assez lent (pire que RDR2), la gestion des paquetages et autres encombrants est lourdingue et les IU sont compliquées au possible. C’est rageant !

Exploration

Les phases d’exploration et de transits sont les plus courantes dans Death Stranding. C’est un peu le but puisque Sam n’est autre qu’un livreur qui doit réaliser des transports de marchandises ou autres. A pied, parfois à moto mais souvent en galère !

A lire aussi :
Borderlands 3 - Découvrez mon avis sur le 3em Opus de la franchise
ImageDeathStranding031-1024x576 Mon avis sur Death Stranding - un nouveau genre ?

Le moindre caillou mal placé peut vous faire chuter. Il faut étudier finement la topographie du terrain. Utiliser judicieusement les dispositifs mis à notre disposition (échelle, corde…). Petite particularité sympathique, vous pouvez laisser ces installations de fortune aux autres joueurs et leur montrer votre reconnaissance par un système de Like comme sur les social network que l’on connait.

ImageDeathStranding009-1024x576 Mon avis sur Death Stranding - un nouveau genre ?

La map représente les Etats Unis ou UCA comme ils sont appelés dans le jeu. Vous devrez reconnecter les différentes villes relais entre elles en réactivant le réseau Chirale. Sorte d’internet évolué. Les trajets d’une ville à une autre sont assez cahoteux ! Entre les MULEs, ces PNJ qui cherchent à dérober vos marchandises que vous aurez à affronter se trouvent les échoués. Ces êtres spectraux qui hantent certaines zones sont carrément creepy ! Cherchant à dévorer les vivants, si ils vous attrapent, vous risquez une néantisation de la zone. Pas de soucis pour Sam puisqu’il a la capacité de revenir “à la vie”, néanmoins, vous pourrez perdre vos bagages ou les abîmer lourdement.

Combats

Que dire… ? Vous avez à votre disposition quelques armements mais les combats à mon stade d’avancement du jeu ne sont pas des plus exaltants ! Il faut avancer pas mal dans l’histoire pour avoir accès à ces facilités. Dans l’attente, Sam est un brillant combattant au corps à corps… Chaque coup reçu endommage également votre cargaison et peut la faire tomber. Il faut donc être vigilant et ne pas foncer tête baissée.

ImageDeathStranding050-1024x576 Mon avis sur Death Stranding - un nouveau genre ?

Les premiers échoués ne peuvent être combattus mais certaines variétés eux, seront “neutralisables” grâce à des moyens artificier que vous pourrez également crafter. Mais ces spectres ne sont pas les seuls dangers, d’autres factions humaines pourraient également vous chercher des noises.

ImageDeathStranding038-1024x576 Mon avis sur Death Stranding - un nouveau genre ?

Evolution du personnage

Votre personnage n’évolue pas à proprement parler. Vous ne débloquez pas de nouvelles compétences ni de talents. En revanche, un arbre d’évolution vous donnera des informations sur votre profil de livreur. Celui ci comporte plusieurs branches

DeathStranding004-1024x559 Mon avis sur Death Stranding - un nouveau genre ?

Evolution de l’équipement

Votre personnage dispose de son équipement de livreur. Certaines tenues sont prévues pour des phases d’explorations particulières. Si les bottes peuvent particulièrement s’user rapidement (il est conseillé d’avoir toujours une paire de rechange sur soi !), les autres équipements sont, à mon stade d’avancement dans le jeu, peu évolutifs. Soit vous avez accès à certains outils, armes, soit vous ne les avez pas. Simple, basique !

A lire aussi :
Concrete Genie ou un nouveau chef d’œuvre sur PS4

Certaines ressources vous permettrons donc de crafter de l’équipement comme des bottes, des ponts grâce aux imprimantes chirales et CCP ainsi qu’aux plans que vous débloquerez au fur et à mesure de l’avancement.

Autre équipement non négligeable, votre BB ! Considéré par les autres humains comme étant un accessoire indispensable à l’exploration, Sam le considère comme un véritable être vivant. Un attachement particulier se créé entre eux et il vous faudra gérer le niveau de stress de BB pour conserver les avantages qu’il octroie. Car effectivement, celui ci vous alertera de la proximité d’échoués et vous permettra de choisir des routes moins périlleuses.

Conclusion

Pour conclure, Death Stranding est un jeu qu’il faut absolument essayer au moins pour se faire un avis. On le trouvera sans doute lent au début. L’histoire met du temps à débuter et il vous faudra de la patience avant de prendre vraiment du plaisir.

Hideo Kojima a réussi le pari de créer quelque chose d’innovant, loin des codes habituels. Alors bien sûr, le jeu n’est pas sans défaut. Le Gameplay laisse à désirer et l’interface utilisateur mériterait d’être vraiment simplifiée. Artistiquement parlant, c’est un chef d’oeuvre qui détonne. L’univers fantasmagorique créé offre un voyage déroutant aux frontières de la SF et du surnaturel avec quelques éléments plutôt surprenants…

ImageDeathStranding041-1024x576 Mon avis sur Death Stranding - un nouveau genre ?

Personnellement j’ai adoré Death Stranding pour tous ces aspects et je ne peux que vous inviter à vous l’essayer. Avec un rythme plutôt lent et un gameplay qui pourrait être amélioré, ne perdez pas patience, le meilleur se situera assez loin dans l’aventure !

ImageDeathStranding019-1024x576 Mon avis sur Death Stranding - un nouveau genre ?
Les plus
  • L’histoire
  • Le craft
  • Une nouvelle licence
Les moins
  • Les quelques bugs présents
  • La gestion de la moto

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.