Monster Energy Supercross nous revient avec un quatrième opus, et le premier à signaler sur les nouvelles générations de consoles. C’est d’ailleurs sur la ps5 que ce jeu a pu être testé.

Fiche Technique de  Monster Energy Supercross 4

  • Date de sortie : 11 mars 2021
  • Style : Course
  • Classement ESRB/PEGI : E/PEGI 3
  • Éditeur : Milestone
  • Développeur : Feld Entertainment
  • Jeu disponible sur PC et consoles
  • Version numérique PS5 envoyée par l’éditeur

Présentation du jeu

Commençons à nous intéresser à l’aspect technique de MES4. Le jeu propose un joli menu simple mais et efficace, réagissant parfaitement aux commandes. Nous retrouvons un jeu proposé en 60 fps, offrant une fluidité d’image agréable et obligatoire dans les jeux ou la caméra est fortement mise a contribution comme peut l’être un jeu de course. Les décors restent nets et ne bavent pas que l’on évolue a petite ou grande vitesse, que ce soit en virage ou en plein saut malgré les 22 concurrents. La modélisation des motos et des pilotes est réussie, chaque élément a été travaillé avec précision. On notera toutefois un rendu bien moins poussé pour ce qui est de la modélisation de tout ce qui tourne autour. Les circuits ne sont pas marqués par le passage des motos au fil des tours, pareil pour la gestion de la salissure. Les pilotes restent clean même sous la pluie. C’est un point améliorable pour développer le coté immersion du jeu.

En parlant d’immersion .. Passons au coté gameplay. Les premières heures pour ma part, ont été compliquées. La prise en main est difficile, même en difficulté facile. Il m’aura fallu plusieurs heures avant de gagner les premières courses en mode épreuve. J’ai trouvé que l’IA ne commettait que peu d’erreurs et prenait très souvent des trajectoires et sauts parfait. Cependant, une fois les premières heures passées, on ressent un réel plaisir dans la conduite. A noter la présence très appréciable de la fonctionnalité de “Rewind” qui nous permet de revenir une bonne vingtaine de seconde en arrière pour récupérer un virage mal négocié ou une chute sur une mauvaise réception. Cela permet de rester dans la course malgré quelques erreurs, et vu les IA survitaminés, ça n’est pas de trop ! Pour en finir avec le gameplay je relève que sur la version PS5, la fonctionnalité des gâchettes adaptatives est bien présente, et même trop prononcée par défaut. J’ai personnellement mis l’intensité sur “faible” et l’effet recherché était parfait, on ressent là un réel plus en immersion.

A lire aussi :
Mon avis sur It takes Two - La coop ça a du bon!

Et au niveau du contenu, le jeu nous propose un mode multijoueur, permettant de faire des courses au sein de salon public, ou privé avec des amis. Et il s’agira la du seul moyen de jouer a plusieurs joueurs, une fois de plus, le jeu est écran splité n’est pas possible et ce n’est pas propre qu’a Monster Energy Supercross malheureusement.

Pour la partie Solo, nous avons un mode course simple et un mode contre la montre classique. Ainsi qu’un mode complexe assimilable a un mode entrainement libre, dans lequel nous pouvons évoluer dans un terrain libre, sans ligne de départ, ni d’arrivée. Puis vient l’inévitable mode carrière, le gros morceau du jeu. Il faudra la partir en bas de l’échelle en catégorie “futures” pour finir en “pro” en accumulant les victoires. Un arbre de compétence a été intégré pour permettre de développer son pilote grâce aux points glanés à chaque course. Des crédits sont également gagnés en course, permettant de débloquer de nouvelles motos et équipements pour le pilote ou de soigner les blessures rencontrées. Le mode est bien pensé avec un journal de suivi permettant de donner des objectifs supplémentaires durant la carrière. Le mode est alléchant, et la perspective de voir son pilote partir du bas de l’échelle pour devenir le meilleur peut donner envie d’enchainer les courses. Mais il demeure le problème de base sur la difficulté du jeu. Le pilote au début de la carrière ne possède aucun point de compétence, il n’y a pas la possibilité de choisir au moins une branche où il bénéficierait d’un point fort. Ce qui rend les courses très compliqué, la moto tourne très mal, chaque collision met quasiment le pilote au sol, la moto est largement moins rapide que celle des concurrents, et les sauts sont presque inexistants en début de carrière. Une saison pour augmenter un minimum son pilote est a mon sens nécéssaire avant d’espérer finir dans le top 3 du championnat, condition requise pour accéder a la catégorie supérieure. Ce qui est dommage, d’autant que le jeu propose 5 niveaux de difficulté qui au final ne semblent pas si différents tellement le mode très facile est compliqué.

A lire aussi :
Mon retour sur la démo de Outriders!

L’oeil du chasseur

Pour finir, intéressons nous à la partie “trophée” du jeu. Et sur ce point la, pas de fioritures. Le mode carrière va permettre via son journal d’objectif, de débloquer la majorité des trophées liés à ce mode de jeu (et a peu près la moitié des trophées du jeu), avec un suivi détaillé pour chaque objectif (nombre de dépassements réalisés, nombre de championnats remportés etc …). A l’issu de cette étape, il faudra remporter une épreuve dans chaque stadium que propose le jeu dans le mode épreuve simple. Puis enchainer les courses jusqu’a atteindre le niveau de pilote 100 ! Il faudra ainsi compter une bonne cinquantaine d’heure pour venir à bout de tous les trophées, et vu la difficulté actuelle du jeu, cela propose un joli challenge.

Conclusion sur Monster Energy Supercross 4

Monster Energy Supercross 4, nous propose un jeu agréable à la conduite et qui tient la route visuellement, malgré les axes d’améliorations sur le point graphique évoqués plus haut. Niveau contenu, nous avons un mode carrière riche et complet qui nous promet de longues heures de jeu pour compléter l’ensemble du journal. On relèvera toutefois dans la version actuelle du jeu 1.002, une difficulté beaucoup trop corsée, même en mode facile, et encore plus accentuée en mode carrière ou le pilote créé part vraiment du bas de l’échelle sans aucune compétence développée. Un patch viendra t’il doser la difficulté sur les 5 niveaux proposés (de très facile à réaliste) ?

Monster Energy Supercross 4

52.99€
A lire aussi :
Mon avis sur Outriders - Le nouveau looter - Shooter de Square Enix
6.5

6.5/10

Les +

  • Jeu très fluide (menu et gameplay)
  • Des motos et des pilotes bien modélisés
  • Bonnes sensations de conduite
  • Fonctionnalité de gâchettes adaptatives

Les -

  • Jeu globalement très dur, même en difficulté minimum
  • Un début de carrière des plus frustrant.
  • L'absence de mode multijoueur local
  • Des graphismes à parfaire, tout autour de la moto.
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments