Resident Evil 3 Nemesis est un jeu vidéo de tir à la troisième personne de type survival horror développé et édité par Capcom, sorti le 3 avril 2020 sur Microsoft Windows, PlayStation 4 et Xbox One. Un an après la belle réussite du Resident Evil 2 Remake, Capcom continue dans sa lancé des Remakes et Remasters en nous proposant Resident Evil 3 Nemesis.
Ce Remake est une belle reprise de Resident Evil 3 sorti en 1999 en utilisant les technologies actuelles, avec des graphismes améliorés ultra-réalisme et un gameplay innové. Se situant au même moment que Resident Evil 2 et mettant en scène un membre des STARS, Jill Valentine, contre la société pharmaceutique Umbrella, et plus particulièrement contre l’une des armes biologiquement modifiées les plus redoutables de la série : Nemesis.

Resident Evil 3 comprend également un mode multijoueur en ligne, Resident Evil: Resistance, qui met une équipe de quatre joueurs contre un “maitre de jeu” (Mastermind) qui peut créer des pièges, des ennemis et d’autres dangers.

RE3_Jaquette-1 Resident Evil 3 - Frayez-vous un chemin vers la liberté

Fiche Technique de Resident Evil 3 Remake

  • Plateformes : PS4 – Xbox One – PC
  • Développeurs : Capcom
  • Moteur 3D: RE Engine
  • Distributeurs : Capcom
  • Date de sortie : 03 avril 2020
  • PEGI : +18 ans
  • Genre : Survival horror
  • Test réalisé sur Xbox One X à partir d’une version éditeur
  • Site officiel : Resident Evil 3 Remake – Voir

Le Synopsis de Resident Evil 3 Remake

Le jeu se déroule à Raccoon City, une ville du Midwest américain, où une série de disparitions étranges ont eu lieu. La police de Raccoon City a alors fait appel à son unité spéciale, le S.T.A.R.S. (Special Tactics And Rescue Service), pour enquêter. Au prix de lourdes pertes dans ses rangs, le S.T.A.R.S. est parvenu à déterminer que ces incidents avaient pour origine la fuite d’une arme biologique appelée “virus T” développée en secret par la société pharmaceutique Umbrella.
Jill Valentine ainsi que d’autres survivants du S.T.A.R.S. essaient de faire éclater la vérité, mais le département de police étant également sous l’emprise d’Umbrella, leurs rapports sont rejetés.

RE3_BreakingNews Resident Evil 3 - Frayez-vous un chemin vers la liberté

Cependant, la ville est à son tour touchée par d’inquiétants meurtres cannibales, et des chiens monstrueux commencent à envahir les rues. Devant cette épidémie qui se propage aux quatre coins de la ville, Jill est résolue à tout faire pour survivre. Elle ne sait pas encore qu’un poursuivant à la force monumentale a été envoyé pour l’éliminer.

A lire aussi :
Mon avis sur F1 2020 - Du renouveau pour devenir LA référence!!
RE3_Jill Resident Evil 3 - Frayez-vous un chemin vers la liberté

Le 28 septembre 1998, l’ancien membre du S.T.A.R.S., Jill Valentine est attaquée dans son appartement par une arme biologique intelligente créée par la société Umbrella connue sous le nom de Nemesis, qui tente de la tuer ainsi que tous les membres restants de S.T.A.R.S. Dans sa fuite, elle est sauvée par le mercenaire Carlos Oliveira, force de police de l’U.B.C.S (Umbrella Biohazard Countermeasure Service). Carlos et son groupe de survivants, mercenaires d l’U.B.C.S. – Mikhail Victor, Tyrell Patrick et Nicholai Ginovaef – ont mis en place des rames de métro qu’ils prévoient d’utiliser pour évacuer des civils de la ville. Jill va trouver en ces gens des alliés de taille pour l’aider à survivre et à s’échapper de Raccoon City.

Le scénario de l’histoire est assez plaisant à découvrir avec une narration fluide, sans fioriture et restant sur l’essentiel. Durant la progression du jeu, les journaux et les documents disséminés sur la carte dévoilent l’intrigue sur la propagation de l’épidémie du virus T et les atrocités commises par la société Umbrella.

Le Gameplay de Resident Evil 3 Remake

Les premières minutes du jeu, nerveuses et explosives, donnent le rythme du jeu. Le titre s’ouvre sur une cinématique d’introduction très explosive où Jill, poursuivie par un monstre redoutable, en voit de toutes les couleurs. On comparaison à Mister X de Resident Evil 2 Remake, le Nemesis est incontestablement plus meurtrier, plus violent et plus vif. Plus intelligent, il peut faire de grands sauts pour vous rattraper, peut vous attraper avec une tentacule mais aussi, il dispose d’arme de destruction massive comme des lance roquette à visée laser, de lance-flamme, …. Les combats avec le Nemesis sont bien plus intéressants avec un rythme plus intense. Pour le vaincre, il faudra savoir esquiver au bon timing et placer les balles au bon endroit. Ce Resident Evil 3 Remake met plus l’accent sur l’action et le rythme avec très peu de temps mort.

Le gameplay de Resident Evil 3 Remake est très similaire que celui de Resident Evil 2 Remake. On retrouve les mêmes bases de gameplay avec un système de visée identique, avec le même système de fabrication pour la création des munitions, les mêmes recettes sont utilisées, et pour la création de soin avec l’utilisation de plante verte et rouge. Même l’armement est aussi plus ou moins équivalent. La différence est que l’esquive n’existe pas dans Resident Evil 2 Remake. Comme d’habitude dans la série Resident Evil, la difficulté réside dans la gestion de l’inventaire qui est toujours plein et de la gestion des balles qui est assez limitée. Afin d’économiser les munitions, il faudra utiliser les esquives ou tirer sur les bidons explosifs ou les dispositifs électriques disséminés un peu partout. Le principe est toujours le même consistant à l’exploration et à la résolution des puzzles afin d’avancer dans l’histoire. Les joueurs devront faire face à une exploration assez basique pour récupérer des objets, des clés pour passer à la zone suivante. Les secrets ou objets cachés sont également très limités et la plupart d’entre eux sont visible et facilement accessibles. Les énigmes et l’exploration sont aussi moins poussés dans ce Remake.

A lire aussi :
Predator Hunting Grounds - Mon avis sur ce FPS asysmétrique

La différence de gameplay entre Jill et Carlos est basée sur les armes et la capacité d’esquive. En effet, les deux personnages ne disposent pas des mêmes armes et leurs capacités d’esquive sont différentes. Carlos donne des grands coups de coude pour faire tomber l’ennemi à terre tandis que Jill fait une roulade pour mieux abattre son ennemi.

Le jeu est court, il vous faudra environs 7 heures de jeu pour arriver à bout. De plus, cette version ne propose pas différents scénarios comme c’était le cas dans Resident Evil 2 Remake où on pouvait jouer Claire ou Léon avec un gameplay différent. Pour prolonger la vie du jeu, il reste des défis à compléter permettant de gagner des points à dépense dans la boutique et des objets à collectionner.

Par contre, Resident Evil Resistance, un nouveau survival horror multijoueur asymétrique à 1 contre 4 dans l’univers de Resident Evil est un vrai valeur ajouté. Le mastermind, incarné par un joueur, créé des pièges, des ennemis et d’autres dangers. Les Survivants tentent désespérément d’échapper à tous les obstacles dressés par le Mastermind.
Les Survivants gagnent s’ils réussissent à compléter différentes zones dans le temps qui leur est imparti. C’est le Mastermind qui l’emporte s’il réussit à empêcher tous les Survivants de s’échapper. Malheureusement, à l’heure actuelle, ce mode est jeu est encore mal équilibré et est bourré de bugs.

Les graphismes et les sons

Le moteur graphique RE Engine fait du très bon travail même s’il montre des limites concernant son moteur physique. Les interactions avec le décor sont quasiment inexistantes dans cet opus. Les graphismes sont impressionnant avec un Raccoon City très bien modélisés exprimant le chaos et la souffrance. Raccoon City n’a jamais semblé si vivante et pourtant, c’est une ville déchue, tombée sous le joug infernal des créatures d’Umbrella qui lui donnent un second souffle vital glauque et résolument apocalyptique. La ville est un amoncellement de barricades de fortune détruites, de carcasses de voitures accidentées, de cadavres qui jonchent le sol et de morts toujours en éveil qui peut vous mordre à tout moment. Les effets de lumières, de reflets et spéciaux sont encore montés d’un cran et impressionnent. Le graphisme bénéficie de textures de haute qualité, avec un haut niveau de détails, et surtout d’une fluidité exemplaire.

A lire aussi :
Mon avis sur Monster Energy Supercross 3 - Attention à la chute !
RE3_Cinematique1 Resident Evil 3 - Frayez-vous un chemin vers la liberté

Enfin, les âmes sensibles doivent s’abstenir car les graphisme sont ultra-réalistes et toujours aussi gore, peut-être moins exagéré sur ce point que son prédécesseur. Les images sont violentes et puissantes et il en ressort parfois une impression de malaise et dégoût nauséeux.

Du côté de la bande-son, et de la voix off, la qualité du travail est au rendez-vous. Les musiques sont parfaitement bien synchronisées à l’action, et met la pression à l’approche d’une menace. La bande-son participe très bien à l’ambiance angoissante du jeu.

RE3_SceneFin Resident Evil 3 - Frayez-vous un chemin vers la liberté

La conclusion de Resident Evil 3 Remake

Le remake de Resident Evil 3 parvient à reprendre les éléments de base de l’original pour faire un nouveau jeu avec des graphismes impressionnants, une fluidité exemplaire et un rythme effréné. Bien que l’histoire soit courte, l’aventure est intense, explosive, solide et est extrêmement bien rythmé du début à la fin. Le Nemesis est un ennemi redoutable qui donnera du fil a retordre aux joueurs. L’ambiance angoissante est très bien rendu grâce à de magnifiques graphismes et une superbe bande-sonore tenant le joueur constamment en haleine.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments