Welcome Ride 4, deux ans après Ride 3, voici le nouvel opus de Milestone. Le dernier opus était clairement une réussite. Qu’en est-il de Ride 4 ? Milestone, Milestone toujours Milestone, le studio devient une référence en jeu de console de salon typé simulation. Depuis 1996 ce studio nous produit des pépites dont Ride 3.

Pas mal de choses ont changé par rapport à Ride 3 (qui pour moi, est un standard du genre, comme GT l’est pour la PS). Le mode carrière est différent, la météo dynamique est présente pour notre plus grand bonheur, l’IA a été remaniée (Artificial Neural Network Agent), une mode endurance a été créé … bref que du bon. Un virage est engagé par Milestones, vont-ils réussir à convaincre les gamers que nous sommes ? C’est ce que nous allons voir.

Fiche technique Ride 4

Ride4_pegi-1024x341 Mon avis sur Ride 4 - Un retour en force
  • Plateformes : PS4 – Xbox One – PC
  • Développeurs : Milestones
  • Moteur 3D: Unreal Engine 4
  • Distributeurs : Milestones
  • Date de sortie : 5 octobre 2020
  • PEGI : +3ans
  • Genre : Course motos
  • Test réalisé sur PS4 Pro à partir d’une version éditeur
  • Site officiel : Ride 4 – Voir

Scénario

Comme souvent dans ce type de jeu, nous commençons ce dernier par un test d’aptitude qui permettra au jeu d’évaluer notre niveau et d’adapter le niveau de difficulté mais aussi au joueur de voir rapidement ce que le jeu a dans le ventre. Vous pourrez gagner au passage une belle moto.

Vous repartirez ainsi avec une bonne idée de ce qui vous attend. Fini les magazines comme sur Ride 3, ici vous cela se passe en championnat régional. Avant de commencer à vous lancer, vous devrez passer la licence pour concourir. Voyez cela comme un permis sous GT. Vous pourrez ensuite accéder aux courses. Attention, si vous butez sur une ou plusieurs courses, à cause de la modification du mode campagne, il vous sera impossible de continuer. Cela a été mis en place pour éviter une progression linéaire mais ce système est assez rigide et j’ai trouvé cela ennuyeux.

A lire aussi :
Mon avis sur Marvel's Spider-Man : Miles Morales

Vous allez ainsi parcourir le monde sur des circuits légendaires, pour essayer de vous hisser à la première place. Mon ressenti par rapport au précédent opus, est un lissage. Là où Ride 3 sentait l”huile brulée, Ride 4 semble plutôt lisse. Certains aimeront, d’autres moins, comme moi. On est vraiment dans une idée de campagne type “Grand Tourismo”, un concept un peu dépassé pour moi.

Dans Ride 4, le mode principal (mode carrière) a été changé. J’ai préféré sur ce point l’ancien titre même s’il était plus linéaire. Le fait de faire ce choix vous oblige à faire vos courses et à terminer un championnat régional avant d’aller plus loin. Si l’envie vous prend d’aller courir au Japon, alors que vous avez choisi le championnat Européen, il ne vous restera plus qu’à boucler ce dernier ou de vous diriger en mode libre. Je trouve que nous perdons en liberté de choix.

Mode de jeu de Ride 4

Vous trouverez les modes de jeu disponible dans Ride 4 ci-dessous:

Graphisme – Son du jeu Ride 4

Dans Ride 4, les modèles 3D et les animations ont été poussés très loin. On sent bien que la qualité a été mise dans la réalisation de cet opus. Dommage une fois de plus que les bords de circuit soient toujours aussi “sans vie”. Cela vient ternir ce tableau sans ombre. Cela est bien dommage devant la qualité des bolides, la customisation des combinaisons et des motos.

Niveau sonore je n’ai pas remarqué de changement et cela est toujours fidèle au type de moto piloté. Faire mieux aurait été difficile. En revanche, la vue casque (voir ci-dessous) laisse à désirer : par rapport à la vue guidon, celle-ci ne comporte qu’un effet de vignettage un peu léger et pas du tout réaliste. Bien dommage…

Motos – Réglages – Météo – Circuit

Comme indiqué plus haut dans Ride 4, un soin particulier à été porté à la modélisation des bécanes. Rien n’a été laissé au hasard, on peut les contempler pendant des heures et des heures. On peut aussi les customiser graphiquement et les régler de manière précise. De plus, avec 275 motos au compteur, on ne risque pas de s’ennuyer même si on connait bien le mécanisme des livrées qui permet de gonfler le chiffre des bolides disponibles.

A lire aussi :
Mon avis sur Dirt 5 - Un jeu résolument arcade !

Un grand plus de cette version, mesdames (même s’il y en a peu) et messieurs, c’est l’ajout de la météo dynamique qui vient mettre beaucoup de piment dans nos courses endiablées et du cycle jour nuit. Rien ne nous dit qu’il ne faudra pas repasser au stand pour changer nos pneumatiques pour pouvoir finir la course sans sueur avec en plus le côté stressant des courses de nuit …

La pluie est vraiment bien réalisée, tout comme les effets d’eau. On prend plaisir à regarder le bas côté et la piste à la recherche de flaque d’eau. La qualité des ruissellement est vraiment impressionnante.

Dans ce dernier opus Ride 4, on retrouve avec plaisir les plus grands circuits mondiaux (30 au total) et il est toujours plaisant de courir sur “Laguna Secca”, “Brands Hatch”, “Nurburgring”, Magny-Cours”, “Monza”, “Mugello”, “Suzuka” (et j’en passe) la poignée sur l’angle. Pour les plus fous et passionnés d’entre nous, je vous invite à faire des courses d’endurance sur vos circuits favoris (vous pourrez paramétrer jusqu’à 24h ! une pensée au vieux GT). Nous perdons aussi au passage le mode super-motard (plus que 4 motos, plus aucun circuit) au passage et cela est bien dommage … Damned !

Ride4-course-pluie Mon avis sur Ride 4 - Un retour en force

Jouabilité – Physique – IA – Réalisme dans Ride 4

Nous arrivons au nerf de la guerre. Je vous ai parlé du test en début de jeu, et bien dès les premiers tour de piste, j’ai pris un plaisir immédiat. Milestones a réussi à agréger le savoir de Moto GP et de ses autres licences. Nous arrivons à avoir une sensation de vitesse incroyable, la caméra tremble, le bruit de vent de la moto … tout est réuni. Oui le mode carrière n’est pas une réussite, oui il y a moins de motos et de tracés que sur Ride 3, mais le plaisir est bien là. Et c’est le principal dans ce type de jeu.

A lire aussi :
Mon avis sur FIFA 21 – Ultimate arcade ?

La physique est bien respectée dans Ride 4, grâce à ANNA (voir plus haut IA) les parties sont furieuses, mais il faudra quelque fois jouer du rewind, car cette dernière ne voudra rien lâcher niveau trajectoire. L’IA m’a quelque fois rendu perplexe sur des remontés incroyable sur le joueurs, tout comme le réglage de la difficulté du jeu.

Conclusion sur Ride 4

Ride 4 est un bon jeu, même s’il pêche par certains aspects que je vous ai remontés plus haut, et on ajoutera à cela l’absence de la vue en écran partagé. Mais, il aura tout de même sa place dans votre ludothèque si vous êtes un passionné et féru de moto. Pour les autres, le choix est plus discutable, je vous conseillerais d’attendre afin de vous le procurer à petit prix. Passer à côté du mode endurance, du cycle jour/nuit et de la météo dynamique est un crime. Pas mal de DLC sont prévus par Milestone, le titre va se bonifier ainsi avec le temps. Sur ce, je retourne à ma course d’endurance.

Ride4_background-1024x576 Mon avis sur Ride 4 - Un retour en force

Ride 4

7.2

Moto / Graphisme

9.0/10

Plaisir de Jouer

9.0/10

Mode carrière

4.0/10

Moins de moto

6.0/10

Originalité de Ride 4

6.0/10

Météo

9.0/10

Les +

  • Modélisation moto
  • Météo
  • Cycle jour / nuit
  • Sensation de vitesse
  • Gameplay
  • Mode endurance
  • IA ANNA
  • Gestion pneu/essence

Les -

  • Mode carrière décevant
  • Moins de moto que le précédent opus
  • Décors vide et sans vie
  • Ecran partagé absent
  • Vue casque à revoir
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments