Il y a quelques mois, je vous ai présenté le casque Cloud d’HyperX. Un casque pour console et PC dont le rapport Qualité/Prix est excellent. Du coup j’ai voulu retenté avec la marque et cette fois ci pour un clavier, le Alloy Core RGB, un clavier à membrane.

Celui-ci correspond à l’entrée de game si on peut dire car il se situe (sur le papier) en dessous des claviers mécaniques Alloy FPS et Alloy Elite RGB.

Packaging du Alloy Core RGB

On se retrouve ici avec un packaging de base qui va droit à l’essentiel. Tout comme au niveau du contenu. Je ne m’attarderai donc pas sur ce point.

Le Alloy Core RGB en détail

De prime abord, on se retrouve ici avec un clavier robuste et qui pèse son poids ce qui sera pratique pour les parties de jeu. Ensuite les finitions sont correctes. L’ensemble du clavier est agréable à regarder. A cela on ajoute un jeu de lumières réparties en cinq zones et avec une barre lumineuse. Les touches multimédia ont été zappées… et il n’est pas possible de personnaliser l’éclairage pour n’illuminer que certaines zones ou touches, par exemple. Il faut se contenter de six modes d’éclairage et de trois niveaux d’intensité

HperX-Alloy-20190608_085659-1024x498 Présentation du clavier Alloy Core RGB de HyperX

Du coté des touches, on se retrouve ici avec des commutateurs à dôme en caoutchouc reliés par une membrane. L’avantage, le toucher est agréable et silencieux. En revanche, la réactivité se trouve affectée. Ce qui pourra gêner les joueurs exigeants. Précisons que la fonction anti-ghosting (annoncée comme “multi keys”) est présente et permet de presser plusieurs touches en même temps sans erreur d’interprétation par l’ordinateur.

Quatre patins antidérapants sont positionnés aux quatre coins sous le clavier (et un sur chaque pied servant à incliner le clavier), lui assurant une bonne stabilité une fois posé sur le bureau.

Enfin du coté des touches multimédia, on retrouve deux boutons pour le contrôle du volume d’écoute et un pour couper et remettre le son, deux boutons pour la navigation entre les pistes, un bouton lecture/pause et un bouton arrêt. Le réglage du son se fait avec précision (paliers de 2 crans sur 100 à chaque pression). Un bouton pour le mode jeu est également de la partie (désactivation de la touche Windows et de certains raccourcis). Les voyants d’état sont parfaitement visibles.  De ce point de vue, rien à redire.

Du coté des point négatif, on peut citer l’absence d’entrée auxiliaire additionnels (USB ou entrée/sortie mini-jack 3,5 mm) et mais aussi l’absence de repose poignet.

Enfin et je trouve cela dommage pour ce genre de clavier, il n’est pas possible de paramétrer les touches du clavier ou de gérer des macros.

Le mot de la fin

Annoncé à 60€ chez Amazon, je trouve que l’on est assez loin d’un tarif entrée de gamme. Et pourtant le clavier ne joue pas dans la cour des grands. Déjà par l’absence de repose poignet et l’impossibilité de créer des macros ou sa propre configuration au travers d’un logiciel.

Heureusement pour lui, les finitions sont correctes et la sensation de frappe est agréable et silencieuse et ce au détriment de la précision des claviers mécaniques bien plus bruyants.

Les plus
  • Les touches multimédia
  • La frappe agréable
  • La finition correcte
Les moins
  • Le manque de configuration
  • L’absence de repose poignet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.