Final Fantasy XVI est un jeu développé et édité par Square Enix, de type action / RPG.

Que l’on soit un joueur occasionnel ou un gamer invétéré, nous avons tous déjà entendu parler de la saga des Final Fantasy, qui a très largement contribué à la popularité du genre « RPG japonais ».

Cette série de jeu a su évoluer au fil des années en s’adaptant aux aléas des temps modernes, en passant par des styles différents : hack & slash, RPG tactique, jeu de plateau, shooter 3D, stratégie en temps réel et même puzzle… Mais désormais, l’heure est à l’action débridée ! Un virage assumé qui ne sera peut-être pas aux goûts de tous.

Les attentes autour de cet épisode étaient énormes. L’esprit « Final Fantasy » a-t-il été préservé par les développeurs ? Est-ce que cet opus saura surpasser ses aînés et se faire une renommée dans la saga ? Des questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans les lignes qui vont suivre…

Fiche du jeu Final Fantasy XVI

  Edité par Square Enix   PEGI 18
  Développé par Square Enix   Fourni par l’éditeur Non
  Date de sortie 22 Juin 2023   Testé sur PS5
  Plateformes PS5   Style Action RPG

L’histoire :

Ce nouvel opus nous conte l’histoire de Clive Rosfield qui sera le seul personnage jouable de l’épopée. Ce dernier est le fils de l’archiduc de Rosalia qui règne sur l’un des 6 pays du continent de Valisthéa. Ces terres se sont développées autour de 5 cristaux mères qui fournissent l’énergie élémentaire à la vie quotidienne : du feu, de l’eau, du vent et de la glace etc… 

A lire aussi :
The Last Of US Part II - Découvrez mon avis du jeu sur PS5!

Cependant dans certaines régions, un mal se répand : « le fléau noir ». Là où il passe, la terre se tarit et il n’y a plus de vie. Ce phénomène se propage et s’étale, poussant les différents pays à partir à l’assaut des contrées voisines, et donc, en guerre. 

Rosalia est placée sous la protection de Phoenix, le primordial du feu. Depuis des générations, un membre de la famille royale devient l’Emissaire de Phoenix, ce rôle incombe au petit frère de Clive Joshua Rosfield qui sera au cœur d’un terrible tragédie…

Le gameplay :

Le jeu nous propose un gameplay très dynamique en tirant son essence des Devil May Cry mais en prenant soin de conserver des mécaniques bien connues de Final Fantasy XV. Le traditionnel « tour par tour » a été mis de côté au profit de l’action RPG.

Ce pari est audacieux et offre une immersion totale dans l’univers captivant et épique de ce 16ème opus. Les affrontements contre les boss notamment sont littéralement dantesques et épiques. Lors de ces moments grandioses, l’action et le spectacle atteignent leur paroxysme.

Certains joueurs pourront déplorer la présence de nombreux QTE, mais l’ambiance et la mise en scène prennent vite le pas sur cet aspect.

Dans les principes de base, on retrouve une jauge de « déstabilisation » qui permet, une fois vidée, de rendre certains ennemis plus vulnérables, et de les enchaîner ensuite avec des compétences surpuissantes.

Cette mécanique est rôdée et on la retrouve d’ailleurs dans beaucoup de jeux d’actions actuels. FFVII Remake avait d’ailleurs adopté un système similaire, avec un système de multiplicateur de dégâts.

A lire aussi :
Découvrez mon avis sur Prince Of Persia : The Lost Crown

Le gameplay est nerveux et terriblement grisant. Les différents pouvoirs de Clive offrent une sensation de puissance sans précédent. A cela s’ajoute les traditionnels accessoires permettant d’augmenter son attaque ou sa défense en fonction du souhait de chacun.

Aspect technique :

D’un point de vue technique, le jeu laisse à désirer. Le clipping est présent même dans les zones restreintes du jeu. Cela entache le confort visuel et accentuent des problèmes de level design qui risquent d’en décevoir plusieurs d’entre vous.

Cet épisode n’en reste pas moins fluide, les cinématiques sont détaillées et les effets visuels lors des combats sont saisissants.

Sur PS5, l’utilisateur a le choix entre les traditionnels modes qui misent sur la performance (60 images par seconde) ou fidélité (4K native 30 FPS). 

Ce dernier est particulièrement mis en valeur lors des affrontements de primordiaux où l’on en prend plein les yeux avec des séquences complètement épiques.

Les graphismes et la bande son (très réussie) ne font alors plus qu’un et fusionnent pour nous happer littéralement à notre plus grand plaisir.

Durée de vie :

Cet épisode dispose d’une durée de vie conséquente. L’aventure se parcourt en une trentaine d’heures si vous souhaitez simplement suivre le fil rouge de l’histoire. Ce chiffre grossit si vous choisissez de vous atteler aux quêtes annexes qui ne sont pas des plus inspirées ou si vous partez à l’assaut du mode « fantaisie finale » qui n’est autre que le mode « difficile » du jeu. Dans ce cas précis, comptez sur une centaine d’heures.

Tout ceci peut être rallongé si vous envisagez de maîtriser la totalité des pouvoirs et compétences à votre disposition afin d’assouvir votre soif de puissance.

A lire aussi :
Découvrez mon avis sur Avatar : Frontiers of Pandora sur PS5!
FINAL FANTASY XVI – Découvrez mon avis du jeu sur PS5!
Mon Avis
Final Fantasy est un grand jeu, quoi qu’on en dise, il ne laissera personne indifférent. Le virage assumé de la saga apporte un renouveau plus que bienvenu et permet de moderniser la plupart des mécaniques. L’épopée qui nous est proposée est plaisante à suivre, et nous offre de grands moments vidéoludiques ainsi que des affrontements dantesques et sublimes. Certains aspects du scénario puisent leur inspiration dans la série Game Of Throne et apporte un côté sombre et mature qui en ravira plus d’un. La bande son, quant à elle, est magnifique et inspirée. Elle nous transporte tout au long de l’aventure en jouant parfois sur le côté nostalgique des joueurs. Cet opus ne ressemble plus nécessairement à un Final Fantasy tel que certains ont pu le connaître mais n’en reste pas moins un excellent jeu qui aura, sans aucun doute, son mot à dire pour le titre de GOTY 2023.
Note des lecteurs1 Note
8
Les Plus
Le scénario bien ficelé
Une direction artistique de folie !
L’ambiance musicale
Une durée de vie solide
Les combats de boss épiques
A revoir
Les quêtes annexes inintéressantes
L’absence totale de stratégie dans les combats
L’exploration faiblement récompensée
9
Mon ressenti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.