L’un des jeux de combat des plus populaires au monde nous revient cette année pour un sixième opus. Street Fighter est un jeu développé et édité par Capcom.

Il nous arrive quasiment 6 ans jour pour jour après le précédent Street Fighter 5. Ce jeu avait connu un lancement chaotique, avec de grosses lacunes techniques, des serveurs instables, des modes de jeu discutables et la plupart des personnages iconiques de la sérié absents du roster. Puis sont venus les innombrables mises à jour et les personnages tant attendus, qui ont permis au jeu de redevenir la référence qu’il a toujours été.

Nous allons voir dans les lignes qui vont suivre, si Capcom, a su apprendre de ses erreurs du démarrage du précédent jeu … Et ce que ce Street Fighter a à apporter comme nouveauté.

Fiche du jeu Street Fighter 6

  Edité par Capcom   PEGI 12
  Développé par Capcom   Fourni par l’éditeur Oui
  Date de sortie 2 juin 2023   Testé sur PS5
  Plateformes  PS4/PS5/Xbox/PC   Style Combat

Un vrai jeu de 2023

Après des trailers d’annonce de grande qualité, nous pouvons constater dès les premières minutes que le jeu est fidèle à ce qui avait été annoncé. Street Fighter est un jeu graphiquement de très bonne qualité, la modélisation revue de tous les personnages est parfaite, les décors sont de grande qualité et le nombre d’interactions entre les personnages, cutscenes lors des attaques spéciales ou encore les éléments dynamiques qui composent les stages sont hallucinants. Les jeux de combats ont souvent trainé ce défaut de jeu moins raffinés que la concurrence. Il n’en est rien avec ce Street Fighter. Le jeu se voit également doté d’une nouvelle approche graphique avec la présence de couleur à profusion lors des impacts et lors de l’utilisation des différentes techniques spéciales. Plutôt habitués à l’aspect sobre de SF5, ces détails m’ont perturbés les premières heures mais on s’y habitue assez vite tant le rendu général du jeu est réussi.

SF6 nous est proposé en deux versions pour son affichage, le mode performance et le mode résolution. Contrairement à la plupart des jeux, le comportement du jeu est différent en fonction des modes de jeux. En mode résolution, tout le jeu tend vers le 4k en 30 fps. En mode performance, le jeu passe en 60 fps mais reste en 4k durant les combats, seuls les modes world tour et battle hub se trouve affectés par une atténuation graphique. A vous de choisir, en fonction des modes de jeu où vous allez passer le plus de temps.

Enfin un détail, à souligner sur la technique du jeu. Le jeu est encore quelques semaines après la sortie en version 1.01, et il ne souffre d’aucun bug, que ce soit en combat, sur la stabilité des serveurs ou sur l’équilibre du jeu. C’est un jeu techniquement abouti, et ce dès la sortie du titre. Fait rare pour être souligné.

Un Street Fighter pour les fans et les nouveaux venus

Dès les premières heures et ce sentiment se confirme avec le temps. On sent une volonté de Capcom, de faire sortir Street Fighter des jeux de niche réservés uniquement aux spécialistes des jeux de baston, mais tout en conservant son identité. Bien souvent, le choix d’orienter son jeu pour attirer de nouveaux joueurs, a un impact sur la façon de jouer des autres joueurs. Dans cet opus, il n’en est rien, le contenu et le gameplay a été pensé pour que tout le monde puissent cohabiter sans que l’expérience de l’un se ressente sur l’autre. Je vais essayer de vous décrire mon ressenti sur ce point dans les quelques lignes suivantes :

A lire aussi :
Des news sur le remake de Silent Hill2 et une surprise!

Commençons d’abord par nous intéresser aux modes de jeu présents. On y retrouve trois blocs principaux, avec le mode Fighting Ground, Battle Hub et Wold Tour. Le mode Fighting Ground regroupe tous les modes de jeu « classiques » de Street Fighter, comme le mode arcade, entrainement, versus, et combat en ligne. Ici rien de nouveau, si ce n’est que tout est rassemblé au même endroit. Il s’agit du mode que l’on choisit si on veut en découdre rapidement.

Vient ensuite le mode World Tour, et c’est là que les choses deviennent intéressantes par rapport à mon ressenti exprimé. Il s’agit ici à première vue d’un mode « histoire » dans un monde semi ouvert qui se déroule sur une quinzaine de chapitre. On va donc pouvoir ici, effectuer des missions, ou il faudra récupérer des objets, combattre des adversaires dans des conditions particulières, apprendre de nouvelles techniques auprès des différents maitres (qui sont les personnages jouables dans le jeu), mais également personnaliser son personnage visuellement mais également la façon de combattre, les coups spéciaux utilisés. Soyons clair, si ce mode n’intéressera que peu les joueurs habitués aux jeux de combats, il sera par contre un réel atout pour les joueurs découvrant la licence. Ce mode est avant tout, pour ma part, un tutoriel grandeur nature, ou la progression, le déblocage des mécaniques se fait dans le temps afin que le joueur soit amené en douceur à comprendre le fonctionnement de ce genre de jeu. La progression y est agréable, le tout dans un environnement coloré et varié, on passe durant l’histoire des États unis, au brésil en passant par les colisées romains etc … Il m’aura fallu 15 à 20 heures de jeu pour venir à bout de l’histoire principale dans ce mode de jeu.

Puis pour finir le mode Battle Hub, on y incarne le personnage que l’on a développé et chéri durant le mode World Tour. Les niveaux, compétences et tenues remportés durant l’aventure sont conservés dans ce mode. Il s’agit ici d’une salle d’arcade géante ou il est possible de rencontrer une multitude de joueur pour participer à des activités diverses, comme le combat d’avatar, comprenez ici, le seul mode de jeu ou l’on peut faire combattre en ligne, son personnage développé dans l’aventure. Mais également des combats amicaux classiques depuis les bornes d’arcade présentes, ou encore des modes plus fun comme les combats extrêmes, qui sont des combats avec des bonus/malus dynamiques à chaque round, comme le fait de ne pas pouvoir parer, sauter ou dans l’autre sens de voir ses dégâts décuplés. On peut également accéder via des bornes d’arcade à des classiques capcom, comme les anciens Street Fighter, mais aussi des jeux comme Captain Commando ou Final Fight, les jeux jouables tournent régulièrement, à chaque jour sa nouvelle surprise !

A lire aussi :
The Last Of US Part II - Découvrez mon avis du jeu sur PS5!

Enfin un mot sur le gameplay, le jeu propose à sa sortie 18 combattants. 6 nouvelles têtes, et des icônes de la série comme Guile, Blanka ou Honda sans en oublier les indéboulonnables de la série comme Ryu, Ken ou Chun-li. C’est un peu plus fourni que le roster de lancement du 5. Mais surtout, les personnages retenus sont pour la plupart des personnages adulés dans la série. Il se verra d’ailleurs étoffé la première année avec l’arrivée de Rashid, AKI, Ed, et Akuma. Outre la qualité du cast de démarrage, on relèvera surtout sa variété avec des persos à charge, des persos misant sur la puissance, ou encore des persos se jouant plutôt à distance. Il y en a pour tous les gouts, et ce dès la sortie.

Le jeu se base sur la maturité atteinte sur SF5 pour sortir son meilleur gameplay en combat sur cet opus. On y retrouve tout ce qui avait marché sur le précédent, mais complété par l’arrivée de nouvelles mécaniques. On y retrouve entre autres une nouvelle jauge DRIVE, qui sert à utiliser des techniques dites de Drive impact, mais qui va également se retrouver réduite en cas de coups subis, et va nous faire basculer dans un état d’immobilisation si celle-ci se retrouve à 0. Dans les techniques Drive, on retrouvera donc le Drive Parry pour contrer justement ces Drive impact, ou le Drive Rush pour se rapprocher rapidement de l’adversaire. Ce nouveau mécanisme de Drive est omniprésent dans les combats et permet de dynamiser grandement le jeu. Auparavant plutôt un jeu de réaction, ce Street Fighter est davantage agressif grâce à cette nouvelle façon de jouer.

Autre point majeur, l’arrivée de nouveaux types de commande pour manier son personnage. On y retrouve le mode classique tel qu’il existe depuis les années 90, avec les trois variantes de puissance des poings et des pieds, et les techniques spéciales réalisables via quart de cercle, Z et autres. Puis vient le mode « moderne », la variante des coups existe toujours mais sont réduits, les appels aux techniques sont eux raccourcis, par exemple pour faire le classique Hadoken il faut faire en classique un quart de cercle puis poing en fonction de la puissance désirée, en classique, une simple pression sur triangle aura le même résultat. Ce système de commande permet à tous les joueurs d’être rapidement efficace avec le personnage sans se retrouver heurter à des problèmes d’exécution pour profiter des différentes techniques. Puis vient le mode Dynamique qui reste anecdotique puisqu’il n’est utilisable que dans très peu de mode de jeu, le perso est contrôlé par l’IA à 90% et ne représente pas un grand intérêt si ce n’est de pouvoir jouer contre quelqu’un qui n’a jamais tenu une manette en main.

A lire aussi :
Jusant - Mon avis sur le nouveau Don't Nod sur PS5

L’arrivée de ces commandes est une bonne chose, il permet aux habitués de ne pas avoir à changer leur façon de jouer, et permet de rendre le jeu plus accessible aux autres. On regrettera toutefois qu’il n’y a pas de paramètre sur les matchs en ligne pour jouer contre des joueurs utilisant le même système de commande que soit. A niveau équivalent, les joueurs aux commandes modernes se trouvant par conséquent avantagé par rapport aux commandes classiques. Cela arrivera peut-être lors d’une prochaine mise à jour.

L’œil du chasseur sur Street Fighter 6

44 trophées sont disponibles à la sortie du jeu, et d’ailleurs il y a une particularité à cette liste. Il y a une liste de base, et deux listes additionnelles en tant que dlc. On y retrouve les trophées liés au gameplay général et le battle hub dans la liste principale, puis une liste dédiée au mode World Tour et une autre pour le mode Fighting Ground. Ce découpage peut-il faire supposer que le jeu aura une version allégée avec le mode Battle Hub uniquement en free to play ? Tout est possible.

Pour en revenir aux trophées, le challenge sera ici bien moins ardu que ce qui se fait habituellement dans Street Fighter. Il faudra tester toutes les actions basiques qui sont proposées dans le jeu, et surtout le battle hub ou il faudra remporter quelques dizaines de combats seulement.

Aujourd’hui, le mode tournoi sur lequel 3 trophées sont rattachés n’est pas encore accessible, il est donc pour le moment impossible d’avoir tous les trophées que propose le jeu.

Pas de trial à réaliser en pagaille, ni de rang multijoueur à atteindre cette fois ci. Une volonté de Capcom de s’ouvrir un peu plus aux chasseurs de trophées ?

Street Fighter 6 – Découvrez mon avis du jeu sur PS5!
Mon Avis
Capcom ne rate pas le lancement du sixième opus de sa licence phare. Que ce soit techniquement sur la réalisation, sur le choix des personnages pour son démarrage, l'évolution du gameplay. Le fait de rendre le jeu accessible à tous sans en impacter les joueurs habitués aux Street Fighter. L'arrivée du mode World Tour pour amener les nouveaux joueurs sur la licence en douceur. C'est un sans faute réalisé par Capcom. Le jeu est excellent aujourd'hui, il le sera encore plus dans 2/3 ans quand nous aurons atteint la trentaine de personnage jouables. C'est le premier des trois jeux de combat principaux qui sort cette année, et la barre est fixée sacrement haut. En espérant que la concurrence se rapproche de ce bijou.
Note des lecteurs4 Notes
9.7
Les Plus
Réalisation de très bonne qualité
Gameplay dynamique et adapté à tous
Roster de démarrage très solide
Le mode World Tour
Le mode battle hub varié pour souffler entre deux combats
A revoir
Matchmaking en fonction des commandes absent
9
Mon ressenti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.