Capcom continue de maintenir une belle cadence en cette année 2023. Après Resident Evil 4 Remake et Street Fighter 6 ces derniers mois. L’éditeur nous revient déja avec une nouvelle licence du nom d’Exoprimal dévoilée en mars 2022.

Exoprimal est un jeu de tir à la 3ème personne qui se veut multijoueur uniquement et où les dinosaures feront partis intégrante du décor. Bien qu’ultra populaire, et surtout chez les plus jeunes, ce thème n’est que peut exploiter dans le monde du jeu vidéo.

Nous allons voir dans les lignes suivantes ce que cette nouvelle licence a à proposer et si Capcom nous fera vibrer sur ce thème comme il l’avait fait avec Dino Crisis il y a déjà plus de vingt ans !

Fiche du jeu Exoprimal

  Edité par Capcom   PEGI 16
  Développé par Capcom   Fourni par l’éditeur Oui
  Date de sortie 14 juillet 2023   Testé sur PS5
  Plateformes  PS4/PS5/Xbox/PC   Style TPS

Le multijoueur pour tous, et seulement pour tous

Exoprimal est un jeu d’action par équipe exclusivement. Pas de mode campagne solo dans ce titre, et il n’est pas possible d’accéder au jeu sans connexion internet. A noter toutefois que le jeu est disponible depuis la sortie dans le Gamepass Xbox sans surcout. C’est d’ailleurs une très bonne chose dans un jeu multijoueur et qui plus est une nouvelle licence, puisque ça permet de le lancer dans des bonnes conditions, et ce, dès les premiers jours ! Une fois ce décor planté, entrons dans le vif du sujet.

Le jeu propose un seul mode de jeu accessible depuis le menu principal, la survie jurassique. Ce mode regroupe dix joueurs répartis dans deux équipes de cinq. Il est possible d’y évoluer selon deux approches, la coopération ou l’affrontement ou bien laisser le matchmaking décider de notre sort pour un bonus d’expérience. Les parties consistent, dans un premier temps, à accomplir des objectifs avec nos partenaires. Objectifs qui se résumeront à affronter des dinosaures par milliers, et le terme n’est pas de trop. Ce sont de véritables hordes de dinos qui nous tombent dessus tout au long du jeu. Il faudra donc accomplir ces objectifs jusqu’à atteindre la manche finale. Si le mode pve a été retenu, la dernière vague comportera des dinosaures bien plus résistants. Si vous préférez le mode pvp, un affrontement avec l’équipe adverse aura lieu lorsqu’il faudra s’attaquer au dernier objectif. L’équipe qui aura terminé le plus rapidement le dernier objectif remporte la partie.

A lire aussi :
Mon avis sur Marvel's Spider-Man 2

Bien que basique à première vue, ce mode évolue au fur et à mesure qu’on enchaine les parties. Terminer des parties débloque des documents et vidéos qui permettent de faire avancer « l’histoire » qui ne résume uniquement qu’à des cinématiques et des extraits audios. Bien que de très bonne qualité visuelle, je n’ai pas su être transporté dans l’histoire, et j’ai passé la majorité d’entre elles. Cependant, progresser dans l’histoire permet de faire évoluer le matchmaking et le contenu rencontré en jeu, on débloque ainsi, au fil des parties, de nombreux dinosaures (23 différents au total !), puis on affronte des boss liés à l’intelligence artificielle « Leviathan » qui nous fait apparaitre tous ces dinosaures.

Un casting et du gameplay de qualité

Pour mener à bien nos missions, nous avons à notre disposition sept exosquelettes ainsi que trois personnages supplémentaires dans le pass de survie gratuit de saison 1. On progresse à peu près d’un niveau par partie, et les trois se débloquent aux niveaux 20, 30 et 40 et deviennent jouables finalement assez rapidement. Le pass de survie premium, n’apporte lui, que des éléments cosmétiques. A voir si ces personnages deviendront payant avec la monnaie du jeu ou via le store ou encore débloqué de base dans les prochaines saisons.

Ces dix personnages sont répartis par rôle dans les catégories classiques tank/heal/dps. Cependant, le rôle des joueurs n’est pas imposé, il est possible de se retrouver à 5 dps, comme 5 heal etc … Ou même d’intervertir les rôles en cours de partie. Je trouve que ce choix du studio est intéressant, car dans ce jeu qui consiste finalement à faire la course contre l’équipe adverse, il est tout à fait possible de prendre 4 voire 5 dps pour essayer de combler le potentiel retard. Le studio compte sur l’intelligence des joueurs pour équilibrer ou déséquilibrer les parties … et la limite se situera peut être à l’avenir à ce niveau.

A lire aussi :
Assassin's Creed Mirage - La liste des trophées et succès

Les dix personnages, se retrouvent mécaniquement variés par leur catégorie appartenance. Mais également variés dans chacune d’elle, afin d’en obtenir pour le moment, que des personnages uniques dans le gameplay. On y retrouve ainsi, des samouraïs, du tank au bouclier, des soigneurs de zone, des snipers, du corps à corps etc … Murasame, le tank samouraï et Barrage, le dps au lance grenade, se retrouvent bien souvent « meilleur joueur de la partie », ces deux spécimens se prendront probablement le premier coup de hache pour le rééquilibrage, mais le reste du cast semble bien équilibré, tout le monde a son mot à dire en jeu.

Pour en revenir au gameplay. Tout se joue dans une fluidité parfaite, le jeu tourne en 60 fps et je n’ai pas rencontré de baisse de framerate en cinquante heures de jeu. Même les milliers de dinosaures à l’écran, ne font pas broncher le jeu qui reste parfaitement stable. Chaque personnage possède plusieurs capacités qui lui sont propres, et ces capacités peuvent être améliorées ou leur comportement modifié en fonction des joueurs grâce à des modules, et il en existe plus de cinquante. On peut ainsi optimiser son personnage en fonction de notre façon de jouer et de nos points forts.

On regrettera toutefois qu’il n’existe pour le moment qu’un seul mode de jeu, et qu’il n’est pas possible de faire de réel affrontement pvp pour mettre à profit ces possibilités d’optimisation. Lorsque nous venons à bout de la progression dans l’histoire, on nous tease un nouveau mode  » Gant Sauvage » qui sera bientôt disponible. A voir s’il apporte de la variété au jeu, et si on pourra aller plus loin dans le pvp ainsi que dans le pve.

A lire aussi :
Banishers: Ghosts of New Eden - Ce qu'il faut savoir

L’œil du chasseur sur Exoprimal

Exoprimal propose 40 trophées à débloquer. L’avantage de n’avoir qu’un mode de jeu est que le tout consistera en un objectif : Terminer environ 250 parties en Survie Jurassique pour venir à bout des 100,000 dinosaures. En chemin, vous obtiendrez tous les trophées liés à l’avancée de l’histoire, mais également, tous ceux liés à la chasse aux dinosaures particuliers. Il ne faudra pas oublier en chemin de jouer avec les dix personnages proposés jusqu’à les faire atteindre les niveaux 14-16 et les quelques actions spécifiques à réaliser dans le jeu, et vous parviendrez à collecter tous les trophées proposés par le jeu. Comptez une bonne soixante d’heures pour en venir à bout.

Exoprimal – Découvrez mon avis du jeu sur PS5!
Mon Avis
Exoprimal est disons le, un bon jeu de tir à la 3ème personne, la variété dans les différents personnages proposés, la modélisation des dinosaures et des décors plutôt réussie en font un jeu plaisant à jouer. On tient les fondations d'un bon jeu, mais le contenu est vraiment trop léger. Il n'y a qu'un mode de jeu qui génère des objectifs à accomplir, et des cartes qui reviennent bien trop souvent. Les aspects pve/pvp sont bien présents avec des boss spectaculaires, et de légers affrontements entre joueur, mais il est largement possible de pousser ces deux aspects, De nouveaux modes de jeux sont déjà annoncés par Capcom comme le " Gant Sauvage ". En espérant, que le jeu sera enrichi au fil des prochains mois. La base est bien là !
Note des lecteurs4 Notes
8.1
Les Plus
Un jeu de dinosaure !
10 exosquelettes jolis et variés dans le gameplay
Un jeu fluide en toute circonstance
Déblocage rapide de compétence, de personnage, de dinosaure
A revoir
Le manque de contenu
L'aspect pve/pvp pas assez exploité
7
Mon ressenti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.