Je crois que que depuis le retour de la franchise en 2013, je n’ai pas loupé une sortie des jeux. Il en est donc de même pour F1 23 sorti le 16 juin. Mais depuis quelques temps fini les steelbooks donc on partira sur une version dématérialisée!

Depuis quelques épisodes comme F1 2018, Codemasters ne cesse de proposer des nouveautés pour le mode carrière. Par exemple, en 2019 nous avions eu le droit à l’introduction de la F2 puis en 2020 le mode mon écurie (toujours présent), le mode Point de rupture l’an dernier. Cette année, la grosse nouveauté au sujet de F1 23 c’est l’arrivée des drapeaux rouges. D’ailleurs bizarre qu’on ne les ai pas eu avant, mais aussi l’arrivée des nouveaux circuits comme celui de Las Vegas et les courses d’une longueur de 35%.

Fiche Technique du jeu

Fiche du jeu F1 23

  Edité par EA   PEGI 3
  Développé par Codemasters   Fourni par l’éditeur Oui
  Date de sortie 16/06/2023   Testé sur Xbox Series X
  Plateformes  Xbox,   PS5   Style Course
  Trophées/Succès Voir la liste des trophées et succès

Le mode Mon Écurie de F1 23

Grosse nouveauté depuis F1 2020, le mode Mon Écurie est toujours présent dans F1 23. On reprend dans les grandes lignes les points fort des années précédentes. En effet, ici vous allez être le gérant de votre écurie de F1 et vous allez aussi piloter votre propre voiture.

Il faudra donc commencer par trouver un sponsor qui vous fournira de l’argent et grâce auquel vous pourrez loué les services d’un motoriste. On aura le choix en Ferrari, Mercedes, Renault. Et enfin il faudra trouver un coéquipier. Pour un peu plus de challenge, il vaut mieux partir de zéro.

Une fois votre écurie créée, vous allez devoir gérer le calendrier. Au choix, présentation des pilotes ou leur formation, séminaires etc… et bien sur chacune de vos actions auront des conséquences sur vos finances, vos pilotes ou vos mécanos.

Au départ, votre écurie sera au niveau de celle du fond de grille. Grâce à votre programme de R&D, il sera possible de venir au niveau des écuries du milieu de peloton comme les McLaren!

Dans F1 22, il sera possible de paramétrer votre week-end de course comme bon vous semble ou presque ainsi que la durée du championnat. A noter la nouvelle longueur d’un grand prix qui est de 35%

Concernant la qualification, c’est pareil, sur 1 tour comme il y a quelques années, le meilleur temps sur une heure comme le format de qualif d’il y a bien longtemps et enfin le format retenu pour cette année, à savoir avec Q1, Q2 et Q3.

Enfin pour les essais libres, là aussi plusieurs formats possibles.

On a fait le tour du propriétaire, alors rendons nous à la première séance d’essai libre qui nous mène cette fois-ci a Bahreïn.

Concernant les objectifs à réaliser durant les essais libres, on reprend ceux de 2022. Donc pas de grosses nouveautés la dessus.

De manière générale, on retrouve les mêmes actions à réaliser, mais elles seront réparties de façon aléatoire selon la course.

Ici on retrouve six programmes comme les années précédentes.

Le premier programme vous forcera à faire un tour propre en passant par des « portes » à des vitesses correctes afin d’engranger des points. Utile pour connaitre la trajectoire optimale du circuit.

Le second programme permettra de mesurer l’usure des pneus. A vous de rouler assez vite tout en prenant soin de vos pneus. Pas vraiment de conséquence sur la course, mais lors du choix de votre stratégie, vous saurez si vos pneus vont durer longtemps ou non.

A lire aussi :
Starfield - Détail du nouveau Patch note 1.8.86

Le troisième programme permettra de mesurer la consommation de carburant. A vous de rouler assez vite tout en prenant soin d’économiser du carburant. Pas vraiment de conséquence sur la course, mais lors du choix de votre stratégie, j’ai toujours pu finir mes courses.

Le quatrième et nouveau programme consiste à gérer l’ERS sur un tour. Objectif très similaire au précédent et qui vous donnera plus de puissance moteur quand vous en aurez besoin comme dans les lignes droites ou avec le DRS.

Le cinquième programme vous demandera de faire un tour rapide sur un tour en vous donnant un objectif.

Enfin le dernier programme vous mettra en situation de course et il y aura des points de compétence à gagner.

En plus de ces six programmes, faire un tour propre, enchaîner plusieurs virages correctement, faire un secteur rapide ou tout simplement faire des tours vous rapportera des points.

Vient alors la qualification où en plus de devoir être le plus rapide, on va vous demander de battre un autre pilote dans un face à face, d’ailleurs nous avons cette année, le choix du rival. Vous serez évaluez sur le meilleur temps dans chaque partiel, victoire, podium, pole position, course propre etc… Mais je n’ai pas vraiment trouvé l’intérêt à ce face à face (du moins pour faire évoluer notre carrière).

On arrive alors sur la course où l’on doit normalement participer au tour de formation, comme dans un grand prix. Vous pourrez choisir votre stratégie. Vos ingénieurs vous indiqueront le gain ou la perte de temps estimé sur chaque choix effectué.

Claire, introduite dans F1 2018 a tout simplement disparu.

Point de rupture 2.0

« Point de rupture 2 » poursuit le récit de la carrière du jeune pilote Aidan Jackson et de son ennemi juré Devon Butler. Dans ce chapitre, les deux hommes deviennent coéquipiers au sein de la toute nouvelle équipe Konnersport Butler Racing Team, mais un pilote en devenir, Callie Mayer, la première femme à avoir remporté le championnat du monde de F2, les attend en coulisses pour tenter sa chance dans le monde prestigieux de la Formule 1. Face à tant d’enjeux, les décisions et les actes sur et en dehors de la piste détermineront le niveau des performances et de la réputation, débloquant ainsi des objectifs bonus et des récompenses tout au long des deux saisons éprouvantes.

Une fois que le contexte est posé, nous voila à alterner entre les différents protagonistes. Et comme la première édition, j’apprécie ce mode car il permet de relever certains défis. Et en plus on doit faire certains choix qui pourront avoir une conséquence sur les réponses futures que l’on pourra faire. Par contre les appels entre chaque courses sont un peu longs!

F1 World – Le fourre tout de F1 23

F1 World est un élément central de l’expérience solo et multijoueur de F1 23, permettant aux pilotes de s’impliquer davantage dans leur sport favori grâce à du contenu quotidien, hebdomadaire et saisonnier lié au calendrier du monde réel. Ce nouveau hub aide les nouveaux joueurs à se familiariser avec le monde de la Formule 1, en leur proposant des défis pour améliorer leurs compétences avant de se lancer à l’assaut des podiums. F1 World comprend des modes bien connus, comme le Grand Prix et le Contre-la-montre, et propose un nouveau système de progression qui permet de débloquer des améliorations pour les voitures, des livrées, des combinaisons de course et des casques. Il permet aussi de meilleures interactions sociales grâce au nouveau système d’évaluation de la sécurité, qui favorise un environnement de course compétitif mais équitable, en regroupant des pilotes partageant le même état d’esprit. Le mode classé remanié s’appuie sur des voitures aux performances égales, de sorte que les aptitudes des pilotes sont mises en avant grâce à un système de division incluant des promotions et des relégations.

A lire aussi :
Suicide Squad: Kill The Justice League - La liste des trophées et succès

Il s’agit en réalité d’un hub qui va réunir un certain nombre de modes de jeu, dont notamment les modes classiques que sont Grand Prix ou Contre la montre ou encore la partie multijoueur. Il est à noter que les modes Carrière et My Team n’y figurent pas et sont à part dans le menu du jeu, sans grande évolution de leur côté.

Le principe fondamental de F1 World est de pouvoir améliorer progressivement le niveau de performance de sa voiture, ce que le jeu appelle le « Niveau technique ». Que ce soit via des pièces dans certains domaines cruciaux, via du personnel dans une sorte d’écurie virtuelle, vous avez moyen d’augmenter la performance et tout cela en participant aux nombreux défis et courses, en solo ou en multijoueur, proposés par le jeu et qui seront régulièrement renouvelés.

Les opportunités de le faire sont légion, tout comme les récompenses à collectionner, et c’est clairement un mode de jeu qui avantagera les joueurs qui y passeront du temps sans toutefois impacter, a priori, ceux qui préféreront une expérience bien plus tranquille et détendue en multijoueur ou en solo. On sent en tout cas une volonté d’augmenter la durée de vie du jeu via ce mode qui ne séduira sans doute pas tous les joueurs.

Le mode carrière de F1 23

Quant au mode carrière qui était bien développé depuis 2019. Mis à part la gestion de l’écurie du mode Mon écurie, on retrouve sensiblement les même contenu.

Le pilotage

Difficile de juger les sensations car je n’ai pas encore la chance de monter dans une vraie F1, mais le rendu est satisfaisant manette en main et on s’amuse bien. Ici, en temps de pluie, on ressent la différence d’adhérence sur la piste. Sur une ligne droite, vous sentirez l’arrière décrocher par exemple. Bien sur ces sensations peuvent changer selon les aides utilisées.

Les réglages permettront de ravir les pilotes les plus assidus et en quête de réalisme plus poussé.

L’IA propose quelques défis et n’hésitera pas à vous mettre dehors dans les virages. On dit alors merci aux flashbacks qui permettent de revenir un peu en arrière et de changer votre trajectoire.

En parlant de trajectoire, les drapeaux bleus semblent enfin jouer leur rôle. Une voiture à un tour s’écartera de la trajectoire et un petit message bleu vous préviendra qu’un retardataire se trouve devant vous.

Un autre progrès devrait être porté sur les communications radio. En effet, nous avons quelques informations au début ou à la demande de la part de notre ingénieur. Mais concernant les commentaires, pourquoi ne peu-ton pas avoir l’équivalent d’un Fifa des commentaires durant la course si une erreur est commise ou durant un dépassement, un arrêt au stand loupé…

Enfin, si le tracé sur la piste représente bien la réalité, celui des chicanes est un peu flou. C’est le cas pour le circuit du canada avec la chicane après la ligne droite, le pilote peut la court-circuiter mais doit suivre un chemin bien spécifique non représenté ici. Ou alors à Spa, et j’ai bien regardé le grand prix, au pied du rédillon les pilotes rasent le mur alors que dans le jeu, j’écope d’une pénalité… Par contre le tracé du circuit d’Espagne a enfin la modification du virage 9, après la seconde zone du DRS.

Tout ceci est du passé, cette année, je trouve que les développeurs ont fait un joli boulot sur ce point

A lire aussi :
Skulls and Bones - La liste des trophées et succès

De même, pour le Grand Prix de France, il y a bien un aéroport le long de la piste, mais ce ne sont pas des avions de ligne qui l’utilisent. Cela ne reste que du détails.

La safety Car et Tour de formation et Drapeaux rouges

Concernant le tour de formation, cela nous plonge un peu plus dans le monde de la F1 et de ses courses, mais je ne vois pas le gain apporté pour le jeu mis à part un immersion plus poussée.

Par contre la safety car et la VSC sont bien présentes et retransmettent bien les sensations que l’on peut voir en tant que spectateur. Petit bémol pour la VSC où l’on doit aller plus vite qu’une certaine limite, mais on dirait qu’il n’y a pas de restriction de vitesse..

Et pour la SC, je n’ai pas pu tester l’anticipation de rentrer dans les stands ou essayer de prendre un gain de place grâce à elle. Peut être dans une course future.

Comme l’an dernier, une note est attribuée à chaque pilote, à l’instar du mode FUT de FIFA. Ces notes sont réparties de la façon suivante:

  • L’expérience : le nombre de Grand Prix effectués. Elle impactera les points de ressources gagnés.
  • Racecraft : définie par les positions gagnées en course. Un score élevé améliorera les tentatives de dépassement en piste.
  • Awareness : le fair-play et les courses propres de chaque pilote. Cela augmentera la maîtrise de la voiture dans des conditions délicates.
  • Rythme : la vitesse pure de chaque concurrent.

Ces notes évoluent au fil des saisons.

Évolution du Pilote

Pas vraiment d’évolution du pilote, bien que des prémices soient présentes. Mais comme les années précédentes, vous aurez aussi la possibilité d’entretenir une rivalité avec un autre pilote de la grille en commençant par votre coéquiper et ensuite à vous de voir plus grand en cherchant des rivalités plus coriaces. A vous de faire mieux que lui pendant le week end afin de remporter des points d’expérience bonus. Vous pourrez transformez ces points à la fin de chaque course pour débloquer des tenues, des célébrations … À noter que ces deux systèmes sont présents dans le mode « Mon écurie ».

Pour déverrouiller ces récompenses, il existe d’ailleurs une monnaie virtuelle, le Podium Pass. Pas trop fan de ce genre de pratique si il faut débourser de l’argent en plus du jeu, mais ce système me fait penser à Forza. Où chaque joueur peut personnaliser son apparence et son attitude sur les podiums.

Pour finir si vous voulez améliorer vos réglages, je vous conseille vivement ce site

Mon avis sur F1 23 – Où sont les nouveautés de la F1??
Mon Avis
Sans révolutionner le genre, F1 23 apporte quelques nouveautés et retire certaines options bien sympa. Bien pour ceux qui n'ont pas F1 22, sinon attendez une baisse de prix.
Jouabilité
9.7
Plaisir de jeu
9.6
Graphisme
9
Nouveauté
6
Note des lecteurs2 Notes
7.8
Les +
Nouvelle Saison - Nouveau Pilote
F1 World
Les courses Sprint
Mise à jour des circuits
Les -
Quelques circuits manquants
Next Gen pas si follee
Achat in Game
Comme F1 22
8.6
Mon ressenti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.