« Geralt de Riv, sorceleur » … Telle est la phrase d’introduction brève mais efficace qui présente le mieux ce personnage charismatique issu de l’univers riche et original du romancier polonais Andrzej Sapkowski. Adaptés en jeu vidéo à partir de 2007, The Witcher est une série de trois titres de type Action – RPG reprenant et enrichissant les codes du genre. Signés CD Projekt Red, un studio de développement Polonais, ils font partis du Panthéon du jeu vidéo.

1 Test - The Witcher 3 Wild Hunt - Xbox one

Sorti en 2015, le troisième opus, la chasse sauvage, passe aujourd’hui entre nos mains pour vous livrer un test grandeur nature d’un jeu à côté duquel il serait vraiment dommage de passer.

Fiche Technique du jeu

  • Support : PC, Xbox One, PS4
  • Developpeur / Editeur : CD Projekt Red/ Bandai Namco
  • Type : Action-RPG
  • Date de sortie : 19 mai 2015

Test – The Witcher 3 Wild Hunt – Xbox one

1/ Introduction

Une fois n’est pas coutume, je vous livrerai aujourd’hui le test d’un jeu indépendamment de toute comparaison d’une part avec d’autres titres du même genre et d’autre part avec les titres précédents. J’attache une grande importance à la narration et à l’immersion dans le jeu vidéo, et je suis souvent déçu par le manque d’explications, de contexte ou de précisions données aux joueurs notamment lorsqu’il s’agit de saga (Halo ou Elder Scrolls par exemple). Pour peu que vous n’ayez pas joué ou lu les premiers opus, vous vous retrouvez catapulté dans un monde où les missions que l’on vous affecte n’ont aucun sens et cela nuit beaucoup, à mon humble avis, à l’expérience vécue par le joueur.

Ici, donc, ne cherchez pas de continuité ou de lien avec les deux précédents titres, vous n’en trouverez pas, je traiterai The Witcher 3 comme un épisode indépendant se suffisant à lui-même. De même, je ne le comparerai pas à ses concurrents que seraient Skyrim, Fallout 4 ou même GTA 5 et Farcry  lorsqu’on parle de monde ouvert dans un tout autre genre.

2/ L’histoire et les mécaniques RPG

Pour tout vous dire, et comme précisé en introduction, je ne connaissais ni l’univers ni les personnages de The Witcher, hormis peut-être Ciri tant elle est une icone du cosplay. Et cela ne m’a pas du tout gêné à aucun moment.

3-2-620x689 Test - The Witcher 3 Wild Hunt - Xbox one

La petite introduction/tutoriel nous permet d’une part de nous familiariser avec l’ensemble des capacités de Geralt et d’autre part de faire un rapide tour d’horizon de la situation de l’univers dans lequel nous serons amené à évoluer.

Bien vite, on comprend par les dialogues subtils et bien amenés que le monde est en proie à de profonds changements, que la religion prend le pas sur la raison, que les monstres sont légions et que notre chère fille spirituelle Ciri a disparu quelque part au milieu de tout ça poursuivie par la “chasse sauvage” d’où l’underline de cet opus “Wild hunt”.

3-620x331 Test - The Witcher 3 Wild Hunt - Xbox one

Tout de suite, on sent que le contenu est au niveau, la puissance narrative et là, l’éventail des choix qui influeront sur vos quêtes se fait déjà sentir et promet un grand potentiel pour la suite. L’univers n’est pas étranger à ça, un monde médiéval, très inspiré du moyen-âge de l’Europe de l’est aussi bien dans les paysages que dans le bestiaire, des paysages et une architecture riche et des personnages très attachants. De bonnes idées rendent les personnages profonds et bien écrits telles que les deux épées qui équipent notre sorceleur (une en acier pour les humains, une en argent pour les monstres) et le fait que certaines parts d’ombre entourent nos héros charismatiques ne fait que renforcer ce sentiment.

A lire aussi :
Trials of Mana - Retour sur la démo

Par la suite, la progression est très bien dosée. Les mécaniques RPG sont bien là avec des items et des capacités à faire évoluer, des récompenses, des quêtes et des loots tout y est. Le crafting n’est bien sûr pas en reste et vous pourrez fabriquer moults huiles, potions, et autres bombes grâce aux ingrédients alchimiques trouvés en chemin. Enfin, le tout est agrémenté de bonus telles que runes et autres glyphes qui vous permettront d’ajouter des capacités spéciales à vos armes et armures.

3/ Gameplay

Il est souvent complexe dans ce type de jeu d’avoir une ergonomie permettant de gérer tous les aspects RPG sans se perdre dans un méandre de menus complexes et fouillis. Et le défi est bien relevé par CD Projekt RED puisque la navigation entre les différents menus est fluide et aisée.

Que ce soit pour le crafting, pour la gestion de votre personnage ou pour la gestion de son inventaire, tout est clair et ordonné, facilitant grandement la vie pour le joueur.

Commençons par les capacités de votre héros, elles sont au nombre de trois en considérant les majeures :

  • Votre armement et armure : bien entendu, le nerf de la guerre se situera principalement au niveau de votre armement, qui au fur et à mesure des loots, des schémas et des runes que vous récupérerez se verra amélioré pour vous permettre de combattre des ennemis toujours plus puissants.
  • Votre maîtrise des signes : en tant que sorceleur, vous avez subi un entraînement et un certain nombre de modifications corporelles qui vous ont attribué des pouvoirs. Parmi ceux-là, on vous a enseigné les “signes”, sorte de runes dessinées à la volée déclenchant une action magique. Ils concernent 5 grands thèmes et sont également sujets à amélioration lorsque vous gagnez de l’expérience. Ces signes pourront être lancés en jeu et l’utilisation du bon signe au bon moment vous sera d’une aide précieuse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Vos sens de sorceleur : Vos sens particuliers et modifiés vous permettent de suivre une piste de façon beaucoup plus poussée que les humains “standards”. Dans ce mode particulier (qui correspond assez à la vision d’aigle d’assassin’s creed), vous sentez, entendez et voyez les choses de façon plus précise.

Pour résumer, ces trois aspects vous permettent généralement de vous sortir de toutes les situations pour peu qu’elles soient adaptées à votre niveau. Et parlons-en des niveaux justement. Vous disposerez très vite de toute une myriade de quêtes primaires et secondaires, à tel point que vous pourrez largement vous perdre plusieurs heures à résoudre des quêtes annexes à l’histoire sans avoir avancé d’un iota dans la recherche de Ciri qui reste tout de même l’objectif principal. Ces quêtes sont nuancées par une notion de niveau qui permet de savoir quelles quêtes sont abordables actuellement et quelles autres sont à réserver pour plus tard. Chaque quête vous apporte de l’expérience et il sera nécessaire de passer par quelques quêtes secondaires afin d’être toujours au niveau de votre aventure principale dont la difficulté augmente crescendo.

10-620x349 Test - The Witcher 3 Wild Hunt - Xbox one
y’a du boulot

Un petit bémol toutefois, car à mon sens, la faisabilité des quêtes est trop binaire, soit vous avez le niveau adéquat et vos sens de sorceleur vous guideront (presque trop) au bout, soit vous n’avez pas le niveau et le boss vous occira sans frémir. On aurait aimé plus d’investigations et de recherche sur certains passages. L’avantage de cet inconvénient est que l’on est jamais “coincé” dans le jeu ce qui malgré tout reste un point positif tant la liste des tâches à accomplir est longue.

A lire aussi :
Mon Avis sur le Portage de Catherine Full Body sur Switch

The Witcher 3 est un titre à la croisée des chemins, ce n’est pas complètement un film interactif mais c’est loin d’être un jeu de combat à l’épée. Une très importante partie de jeu se situe sur votre relation aux PNJ et les interactions que vous aurez avec eux influeront du tout au tout sur votre progression et sur l’issue de votre aventure. C’est à mon sens ce qui constitue le véritable intérêt de ce jeu, vous menez la vie que vous souhaitez de la façon que vous le souhaitez. Vous voulez être une véritable ordure ? un goujat ? un mercenaire ? ou au contraire un homme juste, ayant des valeurs morales ? vous pouvez être ce que vous voulez à l’instar d’un vrai jeu de rôle. Bien sur, les impatients se lasseront peut-être vite car cette construction de personnage ne se fait pas en deux heures, c’est votre évolution et les choix que vous ferez qui bâtiront votre personnage petit à petit.

D’ailleurs, vous serez également libre de reprendre votre dernière sauvegarde et de changer le cours de l’histoire si cela n’a pas abouti à l’effet que vous escomptiez, en modifiant vos réponses ou même de rejouer l’aventure en changeant votre personnage du tout au tout pour en constater les nuances.

17-3-620x349 Test - The Witcher 3 Wild Hunt - Xbox one
Que répondre ?

La granularité des dialogues proposée permet d’axer les relations aux PNJ à plusieurs niveaux et cela se ressent notamment lors des liaisons que peut avoir Geralt avec ces connaissances de la gente féminine notamment, j’y reviendrai plus tard.

Enfin, la partie crafting est complète, tellement qu’il vous manquera souvent bon nombre d’ingrédients pour fabriquer tel ou tel item. Vous pourrez toutefois l’acheter chez un marchand s’il vous est indispensable, mais en quantité limitée. Vous pourrez fabriquer des huiles pour enduire votre lame la rendant mortelle pour certaines catégories de monstres, des potions ayant des effets divers et variés, ou des pièces d’armes et d’armure avec l’aide d’artisans à qui vous pourrez confier les schémas de fabrication lootés durant vos quêtes.

13-620x349 Test - The Witcher 3 Wild Hunt - Xbox one
Il manque toujours 99 sous pour faire 100 sous comme disait mon grand père

4/ Graphisme

Là encore, le réalisme est poussé très loin, le moteur graphique est magnifique, et met en scène des paysages plutôt variés au niveau topographie et végétation. De la forêt profonde, à la ville en passant par les marais, les habitations, cabanes ou grottes sont très bien dessinées et confèrent à l’ensemble un réalisme bluffant.

The Witcher 3 est un jeu en monde ouvert et a longtemps fait partie des jeux dont la map était parmi les plus grandes. Ainsi, vous pouvez aller où bon vous semble et parcourir la bonne centaine de km² de map à pied, à cheval ou en bateau. Bien sûr, les déplacements rapides vous permettront de vous rendre plus vite à certains checkpoints que vous découvrirez au fur et à mesure de vos pérégrinations.

The-Witcher-3-Wild-Hunt-10-620x349 Test - The Witcher 3 Wild Hunt - Xbox one
euh, y’a un métro quelque part ?

Les effets de lumière et d’eau, différenciés par la lumière du jour changeante sont magnifiques tout comme les textures, les vêtements et les expressions du visage des PNJ qui collent parfaitement aux émotions du moment.

La partie graphique est réellement au niveau et sublime la partie narrative, en la complétant, rendant le tout vraiment crédible.

5/ Crédibilité

La crédibilité justement, voilà le maître mot qui permet au joueur une immersion totale et une implication dans l’action sans faille.

Il est extrêmement rare que je me sente à ce point comme partie prenante d’une histoire, The Witcher 3 parvient parfaitement à nous faire s’échapper du quotidien, ce qui est ne l’oublions pas la fonction première du jeu vidéo. Et c’est en grand partie dû au fait que l’action est CRÉDIBLE !

A lire aussi :
Mon avis sur TT Isle of Man - Ride on the Edge 2 - On ne change pas une équipe qui gagne !

Bien que subjectifs, plusieurs éléments permettent de l’expliquer :

  • L’histoire est cohérente et évolutive en fonction de vos choix, vous menez votre destinée et celle des autres peut dépendre de ça, comme dans la vraie vie. Vous faites des choix qui influencent l’avenir.
  • Les dialogues, les postures et les enquêtes sont justes et logiques, les vôtres comme celle des PNJ.
  • Le matériel s’use et peut s’endommager : armures, armes, peuvent et doivent être réparés pour continuer à être aussi efficace voire pour ne pas se briser.
  • Enfin et c’est peut-être le plus important, le studio de développement a fait le choix de n’opérer aucune censure sur son jeu et on ne peut que l’en féliciter de n’avoir succombé à aucun puritanisme déplacé. La vie sociale que vous menez est riche, comme dans la vie courante. Il y a des conflits qui se règlent parfois dans le sang, et il y a de l’amour, voire du sexe. Mais contrairement à beaucoup d’autres titres, c’est toujours bien amené, cohérent avec vos choix et jamais gratuit. On est loin d’un titre pervers déversant des stéréotypes féminins dénudés à tout va (salut DOA extreme volleyball) et lorsque vous voyez la courbe d’un sein se dessiner, c’est probablement pour renforcer la difficulté du choix que vous devrez faire concernant vos relations sociale (et plus si affinités) avec les PNJ.
    Il est vrai que la plupart des PNJ féminins que vous croiserez ont une plastique plutôt avantageuse, mais elles ont également une profondeur d’écriture et une personnalité qui ôte tout doute possible quant à la possibilité qu’elle soit de simples filles de joie potiches. Pour conclure, le PEGI 18 s’explique et se comprend mais est justifié par la maturité du jeu plus que par la gratuité de scènes racoleuses et gratuitement provocantes.
18-1-620x349 Test - The Witcher 3 Wild Hunt - Xbox one
pffiiou quel canon !

En revanche, la crédibilité doit s’arrêter là où le confort du gameplay commence. Ainsi votre cheval sera toujours disponible au claquement de doigt (ou au sifflet plutôt) et ce que vous ayez parcouru des kilomètres en bateau ou en déplacement rapide. On ne va toutefois pas s’en plaindre tant vous passerez quelques heures à dos de canasson pour parcourir des terres désolées emplies de bandits et de bêtes en tout genre.

De même, et je ferai un petit parallèle avec The Division, les ennemis sont suivant les quêtes et les difficultés de celles-ci d’un niveau supérieur à un autre ennemi qui n’a pourtant rien de plus féroce en apparence. Il est toujours difficile de justifier pourquoi un guerrier peut être 30 fois plus fort qu’un autre sans qu’à un moment donné cela se voit par un truchement visuel. Néanmoins, il n’est pas évident de rendre cet aspect visible et nous passerons volontiers sur ce point tant le reste est irréprochable.

6/ Conclusion

Une Aventure avec un grand A, épique, qui vous fera voyager et oublier le quotidien. Je ne suis pas forcément un grand fan des RPG et m’en lasse généralement assez vite (Fallout 4 par exemple), mais je dois dire que la magie opère très vite dans le cas de The Witcher 3 et on se retrouve aspiré dans cet univers sombre en moins de deux. Cela est dû à mon sens à plusieurs aspects et en premier lieu à l’attachement porté aux personnages qui sont très bien écrits, profonds et variés et aux interactions évolutives que vous entretiendrez avec eux.

Un titre d’une grande richesse qui vous apportera de nombreuses heures de jeu, sans parler des DLC au nombre de deux qui vous attendent après ça. Bientôt en test peut-être 🙂

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Maison
Maison
3 années il y a

Au vu du contenu des dlc un test est envisageable tellement c’est gargantuesque un exemple à suivre dont beaucoup d’autres éditeurs devraient s’inspirer.
Très bon articles soit dit en passant ça donne envie de s’y remettre