Halo : un nom qui résonne comme une légende sur Xbox depuis la sortie en exclusivité sur la console de Microsoft du premier opus en 2001.

Une saga qui, forte de sa gigantesque mythologie cross medias (livres, films, podcasts, site interactif, etc…) a toujours su se renouveler, conserver sa base de fan et attirer un nouveau public à chaque épisode.

Rebootée en 2011 avec Halo 4, qui constituait un nouveau départ pour une trilogie, la saga revient ici avec un cinquième opus qui, malgré un bon nombre de changements, sait garder les éléments caractéristiques qui en ont fait son succès.

Fiche Technique de Halo 5 the Guardians

  • Support: Xbox One
  • Développeur: 343 industries / Microsoft Studios
  • Type: FPS
  • Date de sortie : 27 octobre 2015
  • Prix: 53 €
  • Test effectué sur Xbox One d’après une version non fournie par Microsoft

halo_5___not_official_logo_render_by_danyvaderday-d7134ut Test - Halo 5 : Guardians - Xbox One

1/ La campagne

La campagne solo, sans dévoiler toute son intrigue, se déroule 8 mois après les évènements d’ Halo 4. Les colonies extérieures ont perdu le contact et la Blue Team du Master Chief reste introuvable. C’est un spécialiste des missions de ce genre, le spartan Jameson Locke qui est missionné avec son équipe pour le retrouver.

Vous alternerez alors durant les 15 missions entre la Blue Team du Major John-117 et l’équipe Osiris de Locke, chacune composée de 4 soldats d’élite aux armures et capacités bien différentes. A noter toutefois, et c’est dommage, que vous incarnerez moins souvent la Blue Team que l’Osiris de Locke. Concernant la coopération, pas d’écran splitté mais un mode coopération en ligne, s’annonçant fort intéressant, puisque votre coéquipier prendra la place d’un des membres de votre escouade.

A lire aussi :
Présentation du Motorola Action

La campagne de ce cinquième épisode s’avère riche et intense, bien que trop courte (8h de jeu en moyenne sans les quêtes annexes). Le scénario est bien écrit et comblera les fans de la première heure avec toutes les références présentes dans le vaste univers de la franchise Halo. En revanche, les néophytes auront peut-être plus de mal à appréhender toutes les facettes des luttes de pouvoir prenant place ici, car rien ne leur sera expliqué au cours de l’aventure.

2/ Gameplay

Le gameplay historique d’ Halo, si particulier, a toujours été plus ou moins décrié (ou apprécié, c’est selon) par sa lourdeur dans les déplacements et la précision absolue dont le joueur devait faire preuve pour réussir ses frags.

Au grand dam des puristes,  tout cela est balayé d’un revers de la main dans cette mouture.

Désormais, équipé de vos armes  automatiques, vous bénéficierez d’une visée “aim-down-sight” (“smart scope” dans Halo, visée à l’épaule en français) chère aux joueurs de call of duty, ainsi que de quelques pirouettes acrobatiques rendue possible par votre armure vous permettant de défoncer les éléments du décor avec la charge spartane ou de défoncer l’ennemi avec le coup de poing au sol après un saut de plusieurs mètres.

poing-sol-1024x576 Test - Halo 5 : Guardians - Xbox One
Un petit air d’Iron man

De même, le sprint devient un passage obligé, car c’est lui qui vous ouvrira les portes des features listées ci-dessus. Bref, la lourdeur d’antan est redynamisé dans cet opus, apportant un vent de fraîcheur et alignant la saga sur celle des concurrents pour attirer sans doute un public plus large. A noter toutefois que le tir à la hanche sans “aim down sight” donc ne s’en trouve pas lésé, gardant sa précision légendaire.

A lire aussi :
XIII - Un petit trailer pour le remake

Du fait de cette liberté de mouvement nouvellement apportée, les niveaux ont dus s’adapter également et offrir plus de verticalité au joueur, lui permettant d’aborder chaque zone de plusieurs façons différentes à l’instar de ces gigantesques hangars comprenant plusieurs niveaux de hauteurs, corniches, plateformes, etc..

L’embarras du choix

Du côté des soins, le respawn pourra être fait instantanément pendant quelques secondes si l’un de vos coéquipiers vous soigne assez rapidement. Dans le cas contraire, vous reprendrez au dernier point de contrôle.

3/ Graphisme

La promesse de l’éditeur “343 industries” était de faire tourner le jeu à 60 fps, et c’est pari tenu puisque Halo 5 reste en permanence à ce framerate, y compris en multijoueur. Le prix à payer est en revanche une perte minime sur la résolution.

Les graphismes quant à eux s’avèrent inégaux, pouvant être à la fois d’une qualité médiocre comme sur les rendus de verdure par exemple, comme d’une sublime perfection à couper le souffle, notamment sur les cinématiques.

4/ Mode Multijoueur

Le multi sur Halo 5 vous laissera le choix entre deux modes aux objectifs bien distincts :

  • Arena, pour les plus bourrins d’entre nous, et les plus aguerris aux FPS compétitifs. C’est le mode classique deathmatch sans respawn dont la victoire vous sera assurée soit par la prise d’un drapeau, soit pas l’anéantissement de l’équipe adverse. Ne vous méprenez pas, c’est un mode extrêmement exigeant qui reste réservé aux joueurs expérimentés.

arena Test - Halo 5 : Guardians - Xbox One

  • Warzone, qui permet plus de possibilités sur une map beaucoup plus étendue, comprenant également des boss contrôlés par l’IA. Deux équipes de 12 joueurs doivent remplir des objectifs bien définis. Attention, ce mode ne vous assurera la victoire que dans le cas où vous aurez bien compris votre rôle et l’importance des objectifs, d’où la nécessité primordiale de bien communiquer via le chat vocal avec l’ensemble de l’équipe.
A lire aussi :
Assassin’s Creed Valhalla – Une nouvelle vidéo pour Xbox Series X

5/ Verdict

Soyons clairs, Halo 5 : Guardians restera une référence sur Xbox One. Utilisant toutes les capacités de la console de Microsoft, sachant évoluer dans le bon sens et attirer un public toujours plus large, le jeu se hisse en tête des hits du moment. FPS exigeant et compétitif, il n’en reste pas moins prenant et accrocheur, que ce soit en solo dans la campagne ou en multi.

Le seul reproche que l’on pourrait faire, outre ceux cités dans chaque section est le manque d’accompagnement du nouveau joueur, qui doit découvrir un monde et des personnages tellement riches qu’il sera vite perdu dans cet univers.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments