Un an plus tard Milestone remet le couvert avec MotoGP 22. Que nous réserve le studio italien pour cette nouvelle version de MotoGP, c’est ce que nous allons voir ensemble. Il faut dire que Milestone a maintenant une bonne expérience en matière de jeu vidéo moto. Le retour sur mes précédents avis (MotoGP 19, MotoGP 20, MotoGP 21) concernant ce studio et les deux roues, c’est qu’il se reposait un peu trop sur leur bonne expérience et proposait peu de choses vraiment novatrices. Regardons maintenant ce que MotoGP 22 nous propose.

Après avoir lancé le jeu, passé les étapes classiques de customisation de son personnage et constaté une IHM épurée/fonctionnelle, je lance directement le mode Carrière pour avoir un rapide aperçu du cœur de MotoGP 22. C’est directement le retour au source. Comme sur MotoGP 21, je reprends très rapidement mes marques. Je me lance en ayant choisi la team Ducati, avec une session d’hiver pour se remettre dans le bain, ça tombe bien.

Troublé au début par une gestion des freins avant et arrière découplée et manuelle, je reprends le dessus et là, j’ai immédiatement un très bon retour et ressenti de la moto et de la piste. Je commence ensuite une course rapide sous la pluie pour tester les réactions de la moto sur route mouillée. Et là pareil, surpris dans un premier temps par la physique, je reprends mes repères et mon pied rapidement.

Que dire de mes premières impressions de MotoGP 22 ? Après un retour rapide, ce jeu a l’air d’être un bon cru. Comme toujours, il y a beaucoup de « récupération » d’ancien opus mais contrairement aux autres années, j’ai très très rapidement adhéré.

Fiche technique de MotoGP 22

prez_pegi_motoGP2022-1024x341 Mon avis sur MotoGP 22 - Sensations garanties !
  • Plateformes : PS5 – PS4 – Xbox Series – Xbox One – Steam – Nintendo Switch
  • Développeurs : Milestone
  • Moteur 3D: UnrealEngine
  • Distributeurs : Milestone
  • Date de sortie : 21 avril 2022
  • PEGI : +3ans
  • Genre : Course
  • Test réalisé sur PS4 Pro à partir d’une version éditeur
  • Site officiel : MotoGP 2022 – Voir

Scénario

Avec MotoGP 22, on ne change pas une équipe qui gagne. Milestone a essayé de gommer les défauts de MotoGP 21 tout en mettant à jour les pilotes et en rajoutant des nouveautés (mode nine). Du coup, on est sur du déjà-vu avec un mode Carrière de trois catégories : Moto2/Moto3/MotoGP où le but est de remplir la part de son contrat, d’être le premier si possible, de pouvoir améliorer sa moto et de faire de la gestion RH dans son équipe. Bref, on a la même architecture que MotoGP 21.

A lire aussi :
Mon avis sur Monster Energy Supercross 5 - Projections debout !

Vous allez enchainer les courses (comptez entre 1h – 1h30 par course avec le déroulement du week-end) suivant un calendrier bien défini, vous allez pouvoir gérer votre équipe en recrutant du personnel, finalement c’est encore clairement très très proche de MotoGP 21.

En mode Carrière, vous avez aussi la possibilité de faire moins de courses pour les plus pressés d’entre vous, personnellement j’ai choisi la version longue car cela permet de varier le plaisir en fonction des personnes. Car MotoGP 22 c’est tout de même plus de 120 pilotes, 20 circuits officiels, toutes les catégories Moto2/3/MotoGP, des essais libres, des qualifications… bref cela peut être long pour des casual gamer. Heureusement, tout est paramétrable dans les menus du jeu.

En cas de difficulté de pilotage et sur les circuits, des tutos ont été créés (MotoGP Academy). J’ai bien aimé cela, ça nous permet de vraiment nous immerger dans le cœur de MotoGP 22, d’en comprendre la moindre subtilité et d’éviter de galérer.

Après quelques victoires, j’ai donc pu prendre du recul sur ce titre. En effet l’IA a encore été améliorée, la physique avec la gestion des trajectoires est superbe, tout comme la gestion du carburant et des pneumatiques. Il y a mieux à faire sur les collisions (il y a toujours un gagnant et un perdant, dommage), les graphismes sont bons sans être époustouflants, bref on a eu droit encore a une gros lift de MotoGP 21. Mais continuons l’exploration.

Mode de jeu de MotoGP 22

Dans MotoGP 22, l’interface a gardé la lisibilité et la clarté de son ainé. On y gagne enfin le mode partagé, ce qui promet des soirées pizza endiablées autour du titre de Milestone. Les options (aides à la conduite et difficulté) sont réglables très facilement. C’est vraiment un plus et cela permet à n’importe quel type de joueur de pouvoir profiter du titre.

Comme explicité plus haut, nous gagnons aussi le mode « Nine » qui est un retour en arrière sur la saison 2009, grande époque pour le MotoGP. Vous y retrouverez Valentino Rossi, Daniel Pedrosa, Jorge Lorenzo et Casey Stoner se disputant le titre de Champion du Monde. Ce mode vous fait revivre le grand moment de cette saison sous forme de défis avec de superbes passage vidéos. Vous passez donc de pilotes en pilotes et de courses en courses, le tout entrecoupé de séquences vidéo de l’époque. Cette idée est vraiment géniale et elle met un gros coup de boost en terme d’immersion. C’est vraiment mon coup de cœur sur MotoGP 22.

A lire aussi :
Mon avis sur Gran Turismo 7 - Le roi de retour?

Graphisme – Son du jeu MotoGP 22

Milestone se reposant sur son expérience, rien de vraiment nouveau de ce côté la sur MotoGP 22. Les graphismes sont sympa mais on arrive vraiment à la limite, les titres MotoGP 21 et MotoGP 22 se ressemblant fortement. On ne se prend pas vraiment de claque visuelle, comme toujours les circuits font vides. Il n’y a aucune animation à part les début de course. Je trouve cela bien dommage.

Niveau sonorité également, on est sur la lancée de MotoGP. C’est réaliste et convainquant.

Motos – Réglages – Météo – Circuit

MotoGP 22 nous met à disposition les circuits et motos officiels de cette saison MotoGP. J’ai donc été forcément aux anges comme les années précédentes, car les tracés sont toujours aussi bien réalisés. On est vraiment chez soi au niveau points de freinage, extérieur, intérieur … On retrouve donc les motos de la saison 2022.

Dans MotoGP, tout est vraiment customisable, de l’affichage des trajectoires, au couplage ou pas des freins avant et arrière. On retrouve ce soin du détail, présent comme les années précédentes, pour régler nos machines. Nous avons toujours cet ingénieur qui nous permet de régler notre moto en nous posant des questions, cela évite de rentrer dans les détails et de faire au plus simple.

Côté météo, les variations de temps sont bien présentes, attention aux conditions sur piste qui changent et qui nous forcent à modifier notre pilotage… pour notre plus grand plaisir ! Ce qui m’amène naturellement à la partie physique et jouabilité de MotoGP 22.

Jouabilité – Physique – IA – Réalisme dans MotoGP 22

Comme indiqué plus haut dans MotoGP 22, j’ai vraiment pris rapidement du plaisir à la manette. Il a fallu gérer au mieux l’inertie de la moto dans les trajectoires, faire attention au freinage, gérer le transfert de masse … bref ça a été un régal. Tout cela est vraiment très bien reproduit en sensation à la manette et en réalisme. Suivant les conditions météo, votre pilotage devra être moins agressif et plus dosé. L’adhérence ne sera pas la même sur les partie mouillées et sèches d’une même piste, la physique et le réalisme sont vraiment poussés dans ce titre.

Concernant l’IA, des corrections ont été apportées : elle est plus réfléchie, plus maligne, les trajectoires ne sont pas délirantes et son comportement est naturel. Attention aux collisions, comme expliqué précédemment, qui sont très binaires. Il y a un gagnant et un perdant la plupart du temps et je trouve cela dommage. Il est possible en fonction de la force du choc que les deux pilotes restent sur leurs motos. On peut voir l’effort mis en place par Milestone pour nous doter du meilleur, mais il y a encore quelques rectifications mineures à faire sur cette aspect collision.

Conclusion sur MotoGP 22

MotoGP 22 est encore pour moi une grosse mise à jour de la version 21. Cependant, il y a des nouveautés intéressantes comme le mode « Nine » ou la GP Academy qui valent le détour. J’ai eu rapidement un très bon feeling à la manette, chose que je n’avais pas ressenti sur MotoGP 21, je suis resté clairement scotché avec ce mode « Nine » qui prône vraiment quelque chose de neuf et novateur. J’y ai passé pas mal de temps. MotoGP 22 est pour moi un must-have même s’il a encore des défauts. Il est dans son genre, une référence de la discipline, il faut juste que Milestone se mette un peu en danger en proposant plus de nouveautés tout en gardant le meilleur de cette série. Vous pouvez donc foncer sur cette nouvelle version si vous êtes un fan de la série MotoGP ou que vous n’avez jamais eu de titre du type MotoGP.

fond-ecran6 Mon avis sur MotoGP 22 - Sensations garanties !
MotoGP 22
Mon Avis sur MotoGP 22
Note des lecteurs0 Note
Les Plus
Multi en écran partagé !
Licence officielle MotoGP
Inteface claire
Posibilité de customisation de MotoGP 22
IA
A revoir
Animation, vie autour du circuit
Collision
Prise de risque faible de Milestone, peu de nouveauté
8
Mon ressenti
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments